Comme les années précédentes, les fidèles catholiques du diocèse de Sokodé se sont retrouver à Alédjo situé à près de 40Km de Sokodé soit environ 360km de Lomé capitale du Togo autour du thème « Allons à Jésus, il nous soulagera »

Ce 7ème pèlerinage qui s’adresse à tous ceux qui ne peuvent suivre le rythme des pèlerinages adultes ou jeunes avait réunit environ 250 pèlerins autour du thème <<Allons à Jésus, il nous soulagera>>. Par ces paroles de Jésus retenues par le pape François dans son message intitulé « venez à moi, vous tous qui peinez et ployer sous le fardeau, et moi je vous soulagerai »(Mt 11,29) à l’occasion de la 28ème journée mondiale du malade, le fils de l’homme Jésus-Christ exprime sa solidarité face à une humanité affligée et souffrante.
Se planchant sur l’Évangile de St Luc 10,34 qui parle du bon samaritain, le souverain pontife a manifesté sa reconnaissance au personnel de santé qui par sa compétence apporte du réconfort aux frères et sœurs souffrants afin de faire sentir la présence du Christ qui offre sa consolation et se charge de la personne malade en soignant ses blessures. Le successeur de Saint Pierre n’a pas oublié d’attirer l’attention des institutions sanitaires et des gouvernants sur les malades dans le monde entier qui n’ont pas la possibilité d’accéder aux soins pour cause de leur situation financière.

Contrairement aux pèlerinages des adultes et jeunes qui commencent sur l’esplanade de la chapelle de Kpéwa, celui-ci a débuté à la grotte  par une célébration dirigée par le polonais l’abbé Jean PIONTEK avec a ses côtés quelques-uns de ses collègues.

Le chemin de croix qui s’est fait en deux blocs (le premier en place de la grotte concernait ceux qui ne pouvaient pas marcher et le second à pied pour ceux qui le peuvent) a conduit les heureux de cette  édition à l’ancien grand séminaire.

Le partage de repas a laissé place à la messe en honneur des malades à la croix glorieuse où attendait le premier responsable du diocèse. Dans homélie, Monseigneur Célestin-marie B. GAOUA a invité les catholiques en général et les pèlerins en particulier à retenir deux points à savoir: l’amour du prochain et l’acceptation de Jésus comme seigneur et sauveur. L’évêque a aussi interpellé les uns et les autres sur l’euthanasie.

La bénédiction solennelle a permis aux participants de l’édition 2020 du pèlerinage des malades et personnes âgées de rebrousser chemin vers leurs lieux de provenance en se donnant rendez-vous par la grâce de Dieu l’année prochaine.

Jacques E.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here