Cette année encore, le Consulat du Faso au Togo et ses parrains notamment CIM METAL Groupe, ont  respecté la tradition le 5 et 6 novembre dernier avec la célébration de la 6ème édition des journées de Solidarité de Burkinabè au Togo. Une édition placée sous le signe de la solidarité, de la cohésion et de la promotion du « Burkindlim » ou de l’intégrité.»

Tous mobilisés autour du Consul Général du Burkina-Faso au Togo, Boubacar Dicko, pour commémorer la 6ème édition des journées de solidarité des burkinabé au Togo, les burkinabè vivant ont Togo ont encore fait preuve de solidarité et de cohésion. Évènement annuel initié par le Consulat du Faso à Lomé et le Comité « Solidarité » depuis 2016 à la suite du constat selon lequel, des concitoyens burkinabè soit en transite soit résidant au Togo, se trouvaient parfois dans des difficultés qui nécessitaient qu’une aide leur soit apportée. En effet, placée sous le thème « Solidarité et promotion des valeurs du Burkindlin », c’est le consul Général du Burkina-Faso au Togo, Boubacar Dicko qui a donné le ton des festivités marquant cette 6ème édition. Dans son discours, Monsieur le Consul Général a salué tous ceux qui, depuis le lancement de la première édition, ont œuvré pour faire aujourd’hui de cet évènement, l’activité phare et vitrine de la communauté burkinabè au Togo avant de rappeler le contexte particulier dans lequel se situe cette 6ème édition. « Cette année encore, le contexte des journées de solidarité demeure difficile pour notre peuple et notre pays en proie aux assauts répétés de l’hydre terroriste » a-t-il indiqué. Ce qui justifie le choix du thème de cette année. Cette célébration est donc l’occasion pour la communauté de venir en aide aux frères et sœurs en détresse et de cultiver la cohésion et la paix « Au regard de la crise multiforme, multisectorielle et multidimensionnelle que nous traversons au Burkina Faso, les Journées de Solidarité nous offrent l’occasion de reconquérir l’unité nationale, la cohésion et la paix fragilisées. C’est un événement majeur de la communauté ici. Il nous permet de nous regrouper et de faire des contributions pour venir en aide à nos frères et sœurs en détresse », a précisé le consul général du Burkina Faso au Togo.


BAYILI Blaise, président du comité d’organisation de cette rencontre, a dans son discours de bienvenue, tenu à remercier la communauté burkinabé au Togo pour sa forte mobilisation qui selon-lui, témoigne de l’adhésion à l’initiative « cette mobilisation nous réjouit et nous rassure quant à votre adhésion aux choix opérés par le comité. Elle démontre surtout votre indéfectible soutien, qui est indispensable à la réussite des initiatives prises par le Comité » s’est-il réjoui avant de dire un sincère merci au consul général pour son engagement et sa disponibilité pour la réussite de cette initiative. Aussi a-t-il saisi l’occasion pour témoigner la gratitude du Comité et de l’ensemble de la communauté burkinabé au Togo, aux différents parrains pour le soutien et l’accompagnement qu’ils apportent à la réussite de cet évènement. Soutiens sans lesquels, les journées de la solidarité n’auraient eu l’éclat et la réussite attendus. « Veuillez trouver dans la joie de tous les bénéficiaires de ces journées, le fruit de votre accompagnement et la marque de notre indéfinie reconnaissance. Jamais vos gestes de solidarité présents et à venir ne seront oubliés car ils soulagent les membres de la communauté dans le besoin » a-t-il indiqué avant de rappeler que ces gestes contribuent à l’organisation des retrouvailles des filles et fils du Burkina autour des valeurs partagées d’entraide. Pour BAYILI Blaise « la solidarité agissante de la communauté constitue le ciment qui fortifie nos liens. Dans plusieurs cas de figures, la caisse de solidarité a permis de parer à des situations urgentes. Nous n’osons pas imaginer comment certaines situations sociales auraient pu être sans l’intervention de cette caisse de solidarité », s’est-il réjoui.

A la suite du président du Comité d’organisation, le porte-parole des parrains de cette 6ème édition à savoir Bassirou SANA de CIM METAL Group, Adama SANOU de la BIDC et Césaire TINO de la CICA-RE, s’est dit heureux et honoré de prendre la parole au nom de tous les parrains pour réitérer leur engagement à la promotion de la solidarité et de la cohésion au sein de la communauté. « Oui, nous parrains, sommes reconnaissants à Monsieur le Consul Général, au Comité Solidarité et à l’ensemble des membres de la communauté pour avoir placé en nous leur confiance pour parrainer la présente édition. Votre choix nous honore et nous interpelle sur la nécessité pour chaque burkinabè, partout où il se trouve, de promouvoir les valeurs de la patrie et de contribuer à sa manière à son essor », s’est-il félicité du grand honneur que la communauté leur a fait en portant leur choix sur eux comme parrains de cette 6ème édition. Il s’est en outre réjoui de la forte mobilisation qui est signe d’entente qui existe au sein de la communauté et la marque de l’attachement à la mère partie qui a plus que jamais besoin de l’ensemble de ses filles et fils.

CIM METAL GROUPE, partenaire principal de cette édition, s’est particulièrement investi dans la réussite de cet évènement. Un don d’une enveloppe de 5 millions a été mis à disposition du comité d’organisation afin de marquer la solidarité du groupe en faveur des compatriotes en détresse. Ce geste de CIM METAL Groupe, confirme ainsi son engagement sociétal en faveur des personnes en difficulté.

Plusieurs activités ont marqué cette 6ème édition des journées de solidarité des burkinabé du Togo. Il s’agit entre autre de la mobilisation de fonds en faveur des personnes vulnérables et en détresse. Ainsi, la mobilisation des fonds a permis à la communauté du Faso au Togo d’apporter assistance à travers des dons à la prison civile de Lomé et de Tsévié, le centre médicosocial de Nukafu. Une partie de ces fonds sera remis aux compatriotes burkinabés victimes du terrorisme et qui se sont réfugiés au nord-Togo. Étaient également au programme de cette édition, un mini marché d’exposition des produits et mets burkinabés. Les rideaux sont retombés sur cette 6ème édition des journées de solidarité avec un match de football entre la communauté burkinabè. Pour marquer leur reconnaissance aux différents acteurs qui s’investissent en faveur de la communauté burkinabé, des attestations de reconnaissance ont été remis aux membres du Comité Solidarité tandis que des tableaux d’honneur ont été remis aux personnes ressources, notamment aux parrains de cet évènement en signe de reconnaissance pour tout ce qu’ils font pour leur communauté.

Il convient de noter que de 602 burkinabés résidents au Togo en mai 2022, le nombre de burkinabés vivants au Togo dépasse aujourd’hui 4000. Une situation qui interpelle encore d’avantage la nécessité de promouvoir la solidarité, le vivre ensemble et la cohésion sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here