Spread the love

Au Tchad, au lendemain de la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle du 11 avril donnant vainqueur le  président Idriss Déby Itno avec plus de 79% des surfrages exprimés, la nouvelle de sa mort suite à des blessures au combat contre les rebelles FAC, fait froid dans le dos. Dans la foulée, c’est son fils, Mahamat Idriss Itno qui devient l’homme fort du pays.

En effet,  descendu personnellement au front pour combattre les rebelles du FACT, le désormais feu president tchadien, Idriss Deby Itno, blessé lundi au combat et évacué par élicopter dans la capitale, est décès mardi 20 avril des suites de ses blessures. Aussi tôt, un Conseil militaire dirigé par son fils, Mahamat Idriss, a pris le pouvoir pour 18 mois. Souvent appelé Mahamat Kaka, avant sa prise de pouvoir ce matin, était le responsable de la garde présidentielle de son père, Itno.

Après 31 ans de pouvoir, l’homme qui a passé presque toute sa vie au front malgré son ascension au pouvoir, la mort du président Idriss Deby Itno, est un coup dur pour la lutte contre le terrorisme dans la zone ouest africaine et notamment dans le Sahel où l’armée tchadienne joue un rôle important dans le dispositif du G5 Sahel.

Il convient de rappeler que l’information du décès du président Tchadien a été donnée par la télévision publique d’Etat à travers une déclaration du porte-parole de l’armée tchadienne confirmant le décès du président Déby.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here