Spread the love

Des frappes ont eu lieu cette nuit de lundi 09 avril contre l’aéroport militaire syrien de Tayfur. Ces frappes interviennent deux jours après une supposée attaque chimique ayant fait une dizaine de morts dans la Ghouta orientale le samedi 7 avril. Pour le moment les auteurs de ces frappes restent inconnus.

En effet, les Etats Unis et la France qui avaient promis des représailles contre l’armée syrien suite à l’annonce de la supposée attaque chique, ont tous deux nié être responsables des frappes contre l’aéroport militaires syrien ce lundi. De son côté, la Syrie et son allier Russe voient derrière ces frappes la main de l’Israël.

L’armée américaine, mise en cause dans un premier temps, par les médias officiels syriens, a très rapidement démenti. Ces soupesons étaient dus au fait que Donald Trump avait  publié hier des tweeds très fermes et durs contre Bachar el-Assad et de Vladimir Poutine. Il a martelé qu’il faudrait « payer » le prix après l’attaque chimique présumée contre la population de la Ghouta samedi dernier. Il aurait également eu des échanges téléphoniques avec le Président Français toujours hier à ce sujet. Le démenti de l’armée française est intervenu tard ce lundi matin  vers 9h. Le ministère français de la Défense a déclaré ne pas avoir effectué de raid aérien en Syrie dans la nuit de dimanche à lundi.

C’est la piste de l’armée israélienne qui est pour le moment explorée. Les russes et les syriens pointent du doigt l’Israël qui dispose des moyens de frappes à distance. L’Israël se refuse de tout commentaire à ce sujet. Mais il faut noter que déjà en février dernier, cet aéroport avait déjà été visé par l’armée israélienne en représailles  à la violation de l’espace aérien israélien par un drone syrien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here