À Dakar capitale du Sénégal, s’est tenue le vendredi 09 décembre 2022, la réunion ordinaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Dans un communiqué rendu public à l’issue de cette réunion, l’on retient essentiellement que pour la troisième fois de l’année, les taux directeurs de la banque centrale connaissent une hausse.

En effet, d’après ce communiqué dont la rédaction d’Afrique-News a reçu copie, on note qu’à l’issue de la réunion du vendredi 09 décembre 2022,  le Comité de Politique Monétaire (CPM) de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a décidé, «  de relever de 25 points de base les taux directeurs de la Banque Centrale, à compter du 16 décembre 2022». Cette hausse, la troisième de l’année, s’inscrit selon le CPM,  dans le cadre de la normalisation graduelle de la politique monétaire entamée depuis juin 2022. Elle devrait contribuer à ramener progressivement l’inflation dans l’intervalle cible de la Banque Centrale (1% à 3%) sur le moyen terme. Ainsi, cette décision du CPM  aura pour conséquence comme l’indique le communiqué signé du président de la Banque Jean-Claude Kassi Brou, le fait que « le principal taux directeur auquel la Banque Centrale prête ses ressources aux banques passe de 2,50% à 2,75% ».

Par ailleurs, selon le communiqué, le taux d’inflation en hausse depuis plusieurs mois au sein de l’Union, a atteint 8,4% en octobre  2022. « Cette évolution est due essentiellement au renchérissement des produits alimentaires de grande consommation et du transport, avec l’ajustement des prix à la pompe des produits pétroliers par les pays de l’Union suite à l’envolée des cours du pétrole sur les marchés internationaux » précise le communiqué. Pendant ce temps, l’inflation qui mesure l’évolution du niveau général des prix hors produits frais et énergie, s’est quant à elle maintenue à un niveau élevé de 5,4% à la même période d’octobre 2022. En revanche,  « la liquidité bancaire dans l’Union reste adéquate et les crédits octroyés à l’économie par le secteur bancaire ont augmenté de 16,5% à fin octobre 2022. », rassure le CPM dans son communiqué

Il convient de préciser que le Comité de Politique Monétaire de la BCEAO, rassure la population qu’au cours des mois prochains, il « prendra, si nécessaire, les mesures idoines pour assurer la stabilité monétaire. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here