Spread the love

Des hommes encagoulés ont saccagé ce jeudi matin, le siège du parti de Pastef. Aucune piste n’est connue à l’instant. Toutefois, la gendarmerie a ouvert une enquête pour connaître les tenants et aboutissants.

“Ce sera une élection particulière. Parce que tout la monde a vu le signal récemment donné par un ministre du gouvernement, par rapport au recrutement d’une bande de nervis”, a indiqué Bassirou Diomaye Faye, le coordonnateur des cadres de Paastef. Et d’ajouter : “Nous ne pouvons pas accepter que de telles agressions puissent être perpétrées sur nos locaux, sur nos militants. Nous prenons l’opinion à témoin. Les attaques ont commencé dans le siège d’un parti de l’opposition et nous, nous ne pensons pas que nous soyons attaqués par des membres de l’opposition.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here