Karim Wade fils de l’ancien président du Sénégal veut un Sénégal où l’État protège. « Depuis sept ans, la protection sociale s’est affaiblie, les inégalités se sont creusées. Le nombre des laissés-pour-compte s’est massivement accru, dans nos villes mais aussi dans nos campagnes » dit-il.

 

Pour Karim Wade, l’insécurité frappe partout, dans les villes comme dans les campagnes, malgré le dévouement et le courage de notre police et de notre gendarmerie. « Les frontières ne garantissent plus la sécurité du pays. Chaque Sénégalais a le droit d’exiger de l’État qu’il assure sa protection dans tous les moments de sa vie » ajoute t-il dans le contenu de sa lettre. Ainsi, il veut un Sénégal qui se développe. « Les statistiques de croissance brandies de façon tonitruante par le pouvoir ne correspondent pas à la réalité économique et sociale. Chacun peut constater les effets douloureux du chômage, même pour les titulaires d’un diplôme. Les paysans souffrent de l’absence de financements des campagnes agricoles qui aggrave une situation déjà précaire, des conditions sévères auxquelles ils sont confrontés » poursuit-il. Selon lui, les artisans sont constamment pénalisés et abandonnés. Trop d’entreprises sont en déclin. « L’État ne soutient pas les efforts de ceux qui créent, qui innovent, qui investissent. MackySall distribue arbitrairement les faveurs à ses protégés, l’argent public est gaspillé, les équipements publics, la santé et l’éducation sont à la traîne. Nous devons regrouper nos énergies pour construire notre avenir commun » a-t-il soutenu. Conduire la «COALITION KARIM PRÉSIDENT 2019» est pour lui  un immense honneur. Au vu de l’actuel contexte politique sans précédent dans l’histoire récente de notre pays, il mesure toute la responsabilité qui pèse sur ses épaules et il compte l’assumer jusqu’au bout.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here