Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé et une forte délégation gouvernementale, séjournent depuis ce dimanche 24 mars à Kigali capitale du Rwanda pour y prendre part  à la 7ème édition de l’Africa CEO Forum. En marge des travaux de ce forum, le Chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé, a pris la parole pour présenter le Programme National de Développement (PND).

En effet, le Togo mène depuis quelque temps, une opération de charme auprès des investisseurs à travers le monde pour mobiliser les fonds dans le cadre de la promotion du PND. Ainsi, il en est de même à cette 7ème édition de l’Africa CEO forum qui offre l’opportunité au Togo de s’inspirer du dynamisme économique et le modèle de développement axé sur l’éducation, l’innovation et la performance qui sont les valeurs défendues par l’AFRICA CEO FORUM. Dans son adresse aux investisseurs, le Chef de l’État Faure Gnassingbé a de façon succincte présenté le Togo, ses atouts sur le plan économique surtout avec un port en eau profonde ainsi qu’un aéroport de troisième génération qui fait du Togo un carrefour de grandes rencontres pour les hommes d’affaires et une attraction pour les investisseurs. A la suite du chef de l’Etat, une présentation des opportunités d’affaire qu’offre le Togo en matière économique a été présentée par le Ministre togolais de l’économie et des Finances M. Sani Yaya qui a essayé de convaincre les investisseurs sur la base des progrès économiques notables et des différentes réformes menées pour assainir le secteur économique, à s’intéresser au Togo.

   Un panel sur le thème « Invest in Togo » a été animé par plusieurs par les personnalités comme Aliou Maïga, Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale, Frederic Dovi-Akue, Directeur Général Do Pharma, Gregory Krief, Directeur Général, MSC Togo, et

Florian Kemmerich, Directeur Associé, Bamboo Capital Partners. La modération de ce panel a été assuré par Dr Acha Leke, Directeur Associé Senior, Chairman Afrique, McKinsey & Company. Il s’agit par cette présentation de ressortir les atouts économiques du ainsi que les opportunités qui s’offrent aux investisseurs qui souhaitent investir au Togo.

Il convient de rappeler que le Togo, dans le cadre de la mise en oeuvre de son programme national de développement, a besoin de la mobilisation du secteur privé qui doit contribuer à hauteur de 65% au budget de mise en oeuvre du PND estimé à 4 622 milliards.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here