En visite à Kaliningrad vendredi 20 juillet, le président russe Vladimir Poutine s’est exprimé sur le projet de réforme des retraites. Alors que cette réforme atteint sa cote de popularité, il a affirmé y être opposé sous sa forme actuelle.

« Je n’apprécie aucune des options pour cette réforme, la décision finale d’une réforme des retraites n’a pas encore été prise ». C’est ce qu’a déclaré Vladimir Poutine, vendredi, alors qu’il rencontrait des bénévoles engagés lors de la Coupe du monde à Kaliningrad.

C’est d’ailleurs pendant la Coupe du monde que son Premier ministre Dmitri Medvedev avait annoncé cette réforme, espérant bénéficier de l’effet de ferveur.

Une fois mise en œuvre, la réforme prévoit un départ à la retraite de 60 à 65 ans pour les hommes et de 55 à 63 ans pour les femmes. Mais cette annonce a eu des conséquences directes sur le taux de popularité du président russe, et les manifestations se sont multipliées dans le pays.

En Russie, le Premier ministre fait souvent office de paratonnerre lorsqu’il s’agit d’aborder des sujets sensibles. Ainsi, dès le mois dernier, Vladimir Poutine avait déclaré qu’il n’était pas à l’origine de ce projet de loi.

Une distance qu’il a donc réitérée ce vendredi, en déclarant ne pas apprécier la forme actuelle de la réforme. Adoptée en première lecture jeudi dernier, elle doit être réétudiée par le Parlement le 24 septembre prochain. D’ici là, le Kremlin gardera sans aucun doute un œil vigilant sur l’humeur de la population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here