Spread the love
Le chef de la diplomatie togolaise professeur Robert Dussey, a effectué dans le cadre du renforcement des relations de coopération entre le Togo et l’Israël une visite de travail mardi 31 mai, dans la capitale Israélienne.

En effet l’objectif de cette visite du ministre Robert Dussey  auprès de son homologue Israélien, Yair Lapid est entre autres, de renforcer la coopération entre leurs deux nations tout en faisant le point de la coopération soixantenaire entre les deux pays.Les premiers accords de coopération signés entre le Togo et l’Etat d’Israël remontant en 1961.Il était donc important à l’occasion des 60 ans de la coopération entre les deux pays, d’actualiser le cadre juridique de leur coopération en tenant compte du contexte actuel. selon Robert Dussey« une rencontre de haut niveau ainsi que des consultations politiques peuvent être envisagées dans le cas où la deuxième session de la commission mixte ne pourrait pas encore être organisée. Il s’agira non seulement d’actualiser les accords déjà signés dans les années 60, mais également de signer d’autres accords en lien avec les objectifs de la feuille de route gouvernementale 2020-2025. Les sept accords déjà signés entre les deux pays restent pertinents. Cependant, la partie togolaise devra proposer leur relecture en tenant compte des priorités actuelles du gouvernement, notamment du PND et de la feuille de route gouvernementale 2020-2025 »a-t-il expliqué


Dans un document rendu public à l’issue de la visite on note que la partie israélienne pourrait proposer des accords « pour la promotion et la protection mutuelles des investissements ; sur l’interdiction de la double imposition : Mémorandum d’entente entre les chambres de commerce et d’industrie des deux pays-Accord de coopération judiciaire ; de coopération scientifique et technique. Le Togo pourrait profiter de sa proximité avec Israël, comparativement aux autres pays de la sous-région, pour servir de porte d’entrée des investissements et d’échanges économiques d’Israël en Afrique de l’Ouest. Les mécanismes de la ZLECAf pourront favoriser cette option », rapporte ce document.

D’après nos informations dans le cadre des nouvelles accords il est envisagé, un accord de coopération scientifique et technique ainsi que le transferts de technologie dans ces différents domaines. Le Togo peut également solliciter l’appui de l’Israël pour la réalisation de ses projets de transformation numérique et industrielle notamment, au niveau de la Plateforme Industrielle d’Adéticopé(PIA).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here