En République Démocratique du Congo, ( RDC), il n’y a pas de répit pour les anciens dignitaires du pouvoir de Joseph Kabila. La justice est sans pitié et à la trousse de ceux qui sont suspectés d’avoir commis des actes peu orthodoxes ou répréhensibles.

En effet, c’est le cas de l’ancien homme fort des renseignements, Kalev Mutond qui « doit répondre de ses actes », dans le cadre d’un procès qui se poursuit au Tribunal des grandes instances de la Gombé à Kinshasa. Plusieurs chefs d’accusation pèsent sur lui notamment, arrestations arbitraires, traitement cruel, inhumain et dégradant, et tentative d’assassinat. Malgré la refus de l’homme de se présenter devant la justice depuis le début du procès, le jugement se poursuit.

Et ceci en dépit de l’exigence des juges de lui voir personnellement présent au tribunal. Pour la partie civile, notamment l’homme politique et ancien bâtonnier du barreau de Lubumbashi, Jean-Claude Muyambo Kyassa.  « Il ne faudrait pas que Kalev pense qu’on lui en veut. Personne ne lui en veut, mais il doit répondre de ses actes, c’est ce qui est important. Il ne faudrait pas aussi que l’opinion pense qu’on lui en veut. C’est comme si lui était la victime, non. Nous, ce que nous voulons, c’est que justice soit faite. C’est l’essentiel » soutient la partie civile.

Il convient de rappeler que depuis l’arrivée au pouvoir, l’actuel présent de la RDC, a décidé de mener une lutte sans merci contre la corruption, l’impunité et les violations des droits de l’homme. Plusieurs hauts dignitaires président Joseph Kabila et bien d’autres acteurs font face à la justice pour répondre des actes posés quand ils étaient aux affaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here