Dans sa volonté de créer une véritable entité unifiée issue de la fusion des partis RDR et PDCI tous héritiers du président Houphouët-Boigny, le RDR était en congrès extraordinaire samedi 05 mai Treichville.

L’objectif de ce congrès était d’adopter le projet de texte du jumelage des deux partis qui sont depuis dans une alliance informelle. Il s’agit donc de formaliser le RHDP, en lui donnant une base juridique en vue de la présidentielle d’octobre 2020. Aux termes des travaux de ce congrès extraordinaire de Treichville, les 20 000 délégués du RDR ont adopté les textes de cette fusion donnant quitus pour la fusion des deux partis. Une fusion qui aura le mérite de mettre fin à l’éternelle question du choix du prochain candidat du RHDP. Au cours du congrès, le président sortant de Côte   d’Ivoire, qui ne sera pas candidat en 2020, a annoncé clairement les conditions qui aboutiront  à la désignation du candidat du RHDP en 2020. Il s’agira des primaires. Il sera donc organisé des primaires au sein du RHDP aux termes desquels le candidat sera désigné. En clair, Alassane Ouattara ne compte pas imposer un dauphin à sa succession en 2020. Il veut passer par un processus démocratique pour une large consensus autour de l’homme qui sortira des primaires pour représenter le RHDP en 2020.

C’est la présidente du RDR Henriette Diabaté qui a présidé les travaux. L’adoption de cette fusion a été faite par acclamation. Ce qui a rassuré la présidente du parti qui s’est réjouit que tout le monde ait voté pour le parti unifié, le RHDP.

Il convient de rappeler que ces derniers temps, la question du choix  du prochain candidat du RHDP pour 2020 est à l’origine de quelques mésententes au sein des deux partis unifiés après que le PDCI ait soutenu la candidature de Alassane Ouattara en 2015.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here