Le retour du siège de la Commission de la Cemac à Bangui préoccupe le président de cette institution. Daniel Ona Ondo a organisé une réunion afin de fixer la date de démarrage des travaux de réhabilitation du patrimoine de la Commission dans la capitale centrafricaine avec les entreprises sélectionnées pour la conduite desdits travaux.

«Je voudrais que vous me disiez quand on peut commencer les travaux. Il faut que cela se fasse au plus vite, car, ça va rassurer le gouvernement centrafricain sur notre volonté de retour », indique-t-il à ses interlocuteurs, le 23 avril dernier à Malabo.
Selon la Commission, un conglomérat d’entreprises de la sous-région a été sélectionné et se tient prêt à donner les premiers coups de pioche. Dans le détail, il s’agit de Topo Set de la RCA, CBG du Cameroun, Pro Impact du Tchad, Juenea Industriel S.A de Guinée-Équatoriale, Saba BTP du Gabon et Interim 2000 du Congo. Soit une entreprise par État.

Ces entreprises s’occuperont du génie civil ; du gros œuvre ; des études topographiques ; de la plomberie industrielle et du bâtiment ; des voiries, de l’équipement informatique, électronique et de la sécurité.

Jean-Lambert Idodo, directeur général de Saba BTP, a longuement exposé sur les contours techniques du projet. À l’en croire, si les financements sont disponibles dans les prochains jours, les travaux de réhabilitation du patrimoine de la Cemac pourraient s’achever dans huit mois. Pour ce dernier, il faut également trouver une solution aux aléas liés au transport du matériel, en raison des groupes armés qui opèrent sur le tronçon Douala-Bangui, où vont transiter certains matériaux de construction.

Afrique-news avec investiraucameroun 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here