Neufs victimes de crimes au Soudan sous le régime de l’ex président El Béchir , ont porté plainte contre le groupe français BNP Paribas pour complicité de crime avec l’ex régime déchu.

La banque française est poursuivie par les plaignants de complicité de crimes internationaux au Soudan. Les neufs plaignants veulent par cette plainte, faire reconnaître la responsabilité pénale de BNP Paribas des crimes commis par les forces de sécurité soudanaises au Darfour début 2000. En effet, cette plainte trouve son fondement sur le plan des violations graves des droits humains qui ont été perpétrées par les autorités soudanaises au Darfour.

Selon Maître Clémence Bectarte, juriste de la FIDH, qui soutient les victimes soudanaises « L’institution bancaire est déjà dans le collimateur de la justice américaine, qui l’a décrite comme la banque centrale de facto de l’État soudanais à l’époque. »

Il faut rappeler que durant les années 2000, un conflit armée a opposé l’armée régulière et des séparatistes dans la région du Darfour. Un conflit qui a fait plusieurs milliers de victimes et des crimes contre l’humanité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here