Spread the love

Après le  Burkina-Faso et le Mali,  une délégation de l’Office Togolais des Recettes (OTR) et du port autonome de Lomé a poursuivi sa tournée dans les pays de l’hinterland avec l’étape du Niger le mardi 02 Novembre dernier. 

En effet, conduite par Moise Akaya, Directeur du renseignement et de la lutte contre la fraude douanière la délégation est allée rencontrer les opérateurs économiques nigériens pour leur présenter les opportunités et avantages qu’offre le port autonome de Lomé. Cette rencontre entre l’OTR et les opérateurs économiques du Niger, a eu lieu au cours d’une séance de travail axée sur les facilités offertes par le Port autonome de Lomé pour les marchandises en transit.

La rencontre tenue dans le cadre de la mission promotionnelle de l’A2PL, a permis à l’OTR de valoriser les grandes réformes mises en œuvre pour rendre plus compétitif le corridor Togo-Burkina-Niger. Objectif, faire de Lomé, un hub logistique de la sous région conformément à l’axe 1 du Plan National de Développement (PND). Il s’agit donc d’une opération de charme des opérateurs économiques des pays de l’hinterland qui représente les principaux partenaires du port de Lomé, le plus grand en eau profonde de la sous-région.

Les facilités et avantages présentés aux opérateurs économiques nigériens sont entre autres, l’exonération de certaines taxes, le scannage gratuit des marchandises et suivi géolocalisé des marchandises, la suppression des divers postes de contrôles suite à un réaménagement qui fait de Djerehouye, le seul poste de contrôle douanier sur le corridor Lome-Cinkasse. Cette nouvelle disposition vise à réduire le transit-time aux opérateurs économiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here