Coup de tonnerre au sein du mouvement Olympique africain. Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) vient d’annuler l’élection à la tête de ce mouvement en donnant raison au camerounais Hamad Kalkaba dans le litige qui l’oppose à l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA).

En effet, exclu de l’élection à la présidence de l’ACNOA en mai 2017, Le TAS a estimé  dans sa décision rendue le 25 mai dernier que le Camerounais  Hamad Kalkaba n’avait commis aucune infraction qui obligeait son exclusion de la course à l’élection de la présidence de l’ACNOA.  Ainsi, Le TAS a non seulement invalidé l’élection du président sortant

Saisi par le camerounais, Lassana Palenfo mais a tout simplement annulé tout le vote et demande la reprise de l’élection. ). Les sanctions prises contre l’actuel président de la Confédération africaine d’athlétisme sont donc « effacées ». il convient de rappeler que le camerounais avait été accusé d’avoir obtenu de l’aide de la part des dirigeants camerounais dans le cadre du scrutin, ce qui est contraire aux statuts de l’ACNOA.

Il convient de rappeler que depuis sept mois, Lassana Palenfo est suspendu de ses fonctions sous réserve de la décision du TAS. Le patron de l’olympisme africain va donc remettre son titre en jeu face à son éternel rival, Hamad Kalkaba.

C’est tout cas un sérieux coup pour l’ACNOA qui est actuellement entrain de conclure un accord avec Casablanca en vue de l’organisation des Jeux Africains 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here