Spread the love

Après quelques jours d’ascendance sur l’armée régulière éthiopienne, les rebelles tigréens font face depuis la montée au front du premier ministre éthiopien aux côtés de son armée, à de sérieux revers. Désormais complément acculés et repoussés dans leur dernier retranchement sur le sol Tigréen, ils optent pour la négociation avec Addis-Abeba et sollicitent les nation Unies.

En effet, la l’armée régulière éthiopienne a désormais réussi à récupérer les territoires annexés pendant quelques jours par les rebelles tigréens. Il s’agit notamment des territoire Afar et Amhara tombés aux mains des insurgés.  Ainsi, la contre-offensive gouvernementale, menée avec la montée au front depuis le 25 novembre dernier du premier ministre Abiy Ahmed Ali, laissant du coup son mentaux de prix Nobel de la paix, a portée ses fruits après un mois de combat. Mis en déroute, les insurgés tigréens sont désormais ouverts à des négociations avec Addis-Abeba. Pour ce faire ils sollicitent les nations Unions.

Selon le chef des insurgés, Debretsion Gebremichael dans une lettre adressée aux Nations unies, il estime que le retrait des territoires éthiopiens qu’ils occupaient ouvrent désormais les portent aux discussions avec Addis-Abeba « Ce retrait représente une ouverture décisive pour la paix ». Il demande à l’ONU de mettre en place un cessez le feu, le retour de l’aide humanitaire, et de travailler à un mécanisme de paix. Du côté des autorités éthiopiennes, cette annonce des rebelles est vue comme une diversion pour empêcher la pression de l’armée régulière et éviter de reconnaitre la défaite des insurgés qui ont connu une cuisantes débâcle avec la destruction des matériel militaire rebelle par l’armée régulière.

Pour le moment, Addis-Abeba n’a pas encore donné sa position claire face à cette annonce des rebelles. Mais le moins qu’on peut dire, actuellement, chacun occupe son territoire. Une condition posées par les deux camps comme préalable pour l’ouverture des pourparlers il y a un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here