Spread the love

Il n’aura fallu que quelques heures pour que les autorités françaises qui avaient annoncé l’arrivée du président Emmanuel Macron au Mali, annoncent l’annulation de cette visite. Même si officiellement l’Élysée met l’annulation de cette visite sous le couvert de la situation sanitaire en France, nos informations nous indiquent deux points d’achoppement qui seraient en réalité à l’origine de cette annulation de la visite de Emmanuel Macron en terre malienne.

En effet, vendredi 17 décembre 2021, l’Élysée a annoncé l’annulation de la visite du président Macron en terre malienne pour selon eux,  en raison de l’épisode épidémique de Covid-19 en cours en France. C’est donc la raison toute trouvée pour justifier une annulation qui en réalité, passait déjà mal au sein de l’opinion publique notamment de la société civile malienne et une bonne partie de la jeunesse africaine. Pour les autorités françaises, la décision d’annuler ce voyage « a été prise dans un souci de cohérence entre les mesures annoncées au niveau national et l’agenda international du président, et dans un souci de ne pas exposer notre dispositif militaire dans un moment de dégradation de la situation sanitaire en métropole ». Cependant, selon nos sources bien renseignées, deux points d’achoppement seraient à l’origine de l’annulation de l’arrivée du président Macron au Mali pour y rencontrer son homologue de la transition malienne, Col Assimi Goïta.

Ainsi, d’après nos sources, les deux points d’achoppement sont notamment, la mobilisation de la société civile malienne contre cette visite du président Emmanuel Macron. Et pour cause, la société civile malienne envisageait d’organiser de gigantesques manifestations contre Emmanuel Macron et la présence française au Mali. La France redoutait ainsi, des ” manifestations très violentes qui auraient pu être très embarrassantes pour les autorités françaises. ” , confie un officiel. Ce qui allait d’ailleurs écorcher sérieusement l’image du président Français Emmanuel Macron qui est surtout en plein pied dans les préparatifs de la présidentielle. Car ce serait une grande première que la visite d’un président français dans un pays, déclencherait des manifestations violentes hostiles à sa visite.  Le second point d’achoppement, est notamment la volonté du président Français Emmanuel Macron d’associer les présidents en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo président du Ghana et du G5 Sahel, Mahamat Idriss Déby Itno, Président du Conseil militaire de Transition du Tchad, à rencontre avec le président malien Assimi GOÏTA. Une proposition qui n’a pas eu l’assentiment des autorités maliennes. Nous indique notre source. C’est donc, face à ces deux achoppements que le président malien a vite fait d’annuler sa visite au Mali.

Rappelons que la visite a été annoncé que les relations entre Paris et Bamako, étaient devenues très tendues ces derniers mois à cause du fait que la France voyait d’un mauvais œil le rapprochement des autorités maliennes avec la Russie notamment la société militaire privée Wagner ainsi que la prise du pouvoir par le col Assimi Goïta, très proche des russes pour avoir été formé pendant longtemps en Russie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here