Au Mali, face à la hausse sans cesse des cas d’accidents de circulation dont le taux d’implication des conducteurs des engins de 2 et 3 roues est passé de 39% en 2009 à 71% en 2021, le gouvernement, à travers le ministère en charge des Transports et des Infrastructures, a décidé de lancer une campagne de sensibilisation générale sur le port obligatoire du casque.

En effet, bien  que cette campagne soit couplée de distribution gratuite de casques, une vaine politique est née autour de cette opération pourtant citoyenne. Ceci a amené le gouvernement à travers le ministère des transports et des Infrastructures à réagir à travers un communiqué dont voici l’intégralité.


COMMUNIQUE N°12-2022-MTI

Le Ministre des Transports et des Infrastructures constate que les activités menées dans le cadre de la campagne de sensibilisation au port du casque reçoivent, dans certaines publications sur les médias et les réseaux sociaux, des interprétations tendancieuses visant à désinformer l’opinion.

Le Ministre rappelle que le port du casque est réglementé pour les utilisateurs d’engins à 2 et 3 roues motorisés, en application des décrets successifs : le Décret n°36/PG-RM du 06 avril 1973 ; le Décret n°36/PG-RM du 06 avril 1973, le Décret n°23/PG-RM du 26 janvier 1976, le Décret n°202/PG-RM du 24 septembre 1982 et le Décret n°99-134/P-RM du 26 mai 1999.

Toutefois, l’approche privilégiée par le Ministre des Transports et des Infrastructures, conformément aux orientations des plus hautes autorités, a toujours été la sensibilisation et non une répression systématique qui serait contre-productive. C’est dans cette perspective qu’une vaste campagne médiatique de sensibilisation, accompagnée de distribution gratuite de casques aux utilisateurs des motos, a été entreprise.

Le Ministre signale que les utilisateurs des motos, composés en majorité de jeunes gens, sont impliqués dans les accidents de la circulation routière, dans des proportions qui sont passées de 39% en 2009 à 71% en 2021.

Soucieux de la protection des usagers de la route et de la sécurité routière, le Ministre rappelle que le port du casque diminue considérablement le risque de blessures graves à la tête et au cerveau en réduisant la portée du choc sur la tête en cas d’accident.

Le Ministre des Transports et des Infrastructures invite la population à l’accompagner dans l’atteinte de ses objectifs et sait compter sur l’adhésion des utilisateurs d’engins à 2 ou 3 roues motorisées au port du casque et aux mesures de protection et de sécurité prévues par le code de la route, afin de sauver des vies humaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here