Spread the love

L’Emigration clandestine demeure un phénomène qui ne cesse d’attirer l’opinion internationale. Luigi Caruso est un professeur d’universitaire en Italie. Expert en la matière, il donne son avis sur l’émigration clandestine en livrant des pistes.

« Nous avons un projet d’implantation au Sénégal ; c’est pour mieux aider des sénégalais à rentrer au bercail. Je suis chargé de la formation professionnelle ; surtout à un niveau beaucoup plus élevé » a déclaré le professeur formateur Luigi Caruso. Selon lui, la formation peut durerjusqu’à six mois, elle concerne plusieurs secteurs. « Mais le volet émigration nous préoccupe beaucoup ; c’est une formation qui existe partout en Europe. Je connais bien l’Afrique parce que j’ai l’habitude de former des Africains. Je ne suis pas novice dans le pays » dit-il. Depuis un an, le professeur universitaire travaille dans le domaine de l’émigration. « Le diplôme ne suffit plus ; sans la formation il sera difficile d’intégrer le monde du travail. Pour les jeunes, ils doivent étudier d’abord pour avoir un bon niveau avant de penser à la formation » a soutenu notre interlocuteur.

Aider les pauvres, pour combattre l’Emigration

En Afrique, les politiques en parlent beaucoup du phénomène de l’émigration, tient-il à préciser. L’Europe sait bien que pour combattre l’émigration, il faut aider les pays pauvres. N’est-ce pas une prévention vaine ? Quel est le prix à payer pour tous ceux qui, malgré des barrières quasi infranchissables entre les deux zones osent braver le franchissement de tous les remparts. Quels sont les raisons fondamentaux qui jettent tant d’individus, citoyens, des pays du sud ou de l’Est sur les routes de l’émigration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here