L’honorable BONSA Yempabe, continue de multiplier les actions en faveur de sa circonstance électorale. La dernière en date est le lancement officiel le 12 Août dernier du projet d’appui à la réduction de la déforestation dans la préfecture de Kpendjal Ouest, sous le thème L’ARBRE DANS LA FORET OU HORS DE LA FORET ». Et ceci, au cours d’une séance de sensibilisation à l’intention des carbonosatrices et collectrices du combustible bois-énergie.

En effet, il n’est pas un secret pour personne que face à l’avancée galopante du phénomène de désertification, il est plus que jamais indispensable de mener des actions concrètes et urgentes sur le terrain. Et au Togo, la région des Savanes se trouve être la zone du pays qui ploie le plus sous l’effet des conséquences de la déforestation du fait de sa situation géographique proche du sahel mais aussi de l’homme. C’est notamment pour apporter un début de solution à cet épineux problème que l’honorable Bonsa Yempabe à travers l’Association EDUCATEL PLUS, dont le but est l’amélioration de la qualité de vie des populations vulnérables à travers des actions d’information et de formation, dans le domaines de la santé, l’environnement et l’éducation, « Projet d’appui à la réduction de la déforestation dans la Kpendjal Ouest » dont l’objectif est de lutter contre la déforestation. La mise en oeuvre de ce projet est rendue possible grâce au  financement de l’ambassade de France au Togo.

Dans le discours de circonstance, l’honorable Bonsa Yempabe, est revenu sur les causes de la déforestation qui selon lui sont d’origines diverses. « Les facteurs de la déforestation et la dégradation de nos forêts sont d’origine agricole, énergétique, démographique, sociale, économique et politique » a-t-il indiqué avant de rappeler que selon les résultats d’une étude dans la région des Savanes en général et la préfecture de Kpendjal ouest en particulier, «  l’usage du bois-énergie constitue l’une des causes directes de la déforestation et de la dégradation des forêts ». Ainsi, pour répondre plus efficacement à cette problématique dans la mise en oeuvre du présent projet, l’Association EDUCATEL PLUS, mettra un accent particulier sur le renforcement des capacités des femmes carbonisatrices et collectrices de combustible bois-énergie sur les techniques améliorées de carbonisation notamment la meule casamançaise dont les rendements sont au-delà de 30%.

En termes de résultats attendus, l’Association Educatel Plus estime que qu’à la fin de ce projet: -180 carbonisatrices et collectrices de combustibles bois-énergie aurront leurs capacités rebforcés sur les causes, conséquences de la déforestation et de la dégradation des forêts dans la région des Savanes en général et la Préfecture de Kpendjal ouest en particulier ; -180 carbonisatrices et collectrices maitrisent le processus de mise en place d’une meule casamançaise et ses avantages; -définition des stratégies pour la promotion, diffusion et vulgarisation des techniques de carbonisation avec la meule casamançaise; -180 carbonisatrices et collectrices de combustibles énergie-bois maîtrise le processus d’identification des Activités Génératrices de Revenu alternatives au commerce du combustible bois-énergie

L’honorable Bonsa Yempabe a saisi cette occasion pour rendre un vibrant hommage au chef de l’État Faure Gnassingbé, pour sa politique de paix, de sécurité et de développement ainsi qu’à l’ambassade de France au Togo, pour son soutien au Togo en général et à la préfecture de Kpendjal Ouest en particulier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here