Spread the love

Les Etats membres du Programme Régional de Protection Intégrée du Cotonnier en Afrique (PR- PICA) se réunissent depuis ce mercredi 18 avril à Lamé pour le compte de la 11ème réunion bilan.

La rencontre de Lomé regroupe une trentaine de participants venus des six Etats membres à savoir le Bénin, le Burkina-Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et Togo. Il s’agit des chercheurs des centres de recherche, des responsables des sociétés cotonnières et associations Interprofessionnelles, des responsables des organisations de producteurs de coton ainsi que des représentants des organisations sous-régionales et internationales et les firmes agro-pharmaceutiques du monde entier.

Créé en 1998, c’est la seconde fois que le Togo la réunion bilan de la PR-PICA après celle de 2013. C’est  la Nouvelle société cotonnière du Togo(NSCT) en collaboration avec le Ministère togolais de l’agriculture, qui a la charge d’organiser cette réunion dont l’objet est de faire le bilan du déroulement de la campagne cotonnière 2017-2018 qui tend vers sa fin dans l’ensemble des pays membres du programme. Il s’agira également de présenter les résultats des travaux de recherche menés au cours de la campagne et les perspectives en matière de gestion intégrée de la production cotonnière dans la gestion des ravageurs, de la fertilité des sols et la problématique des nouvelles variétés adaptées aux variations climatiques.

L’ouverture des travaux de cette 11ème réunion bilan, a été fait par le Secrétaire Général du Ministère de l’agriculture, Mme Dr Bali Nèmè Hélène. Elle a dans son discours d’ouverture rappelé les maux dont souffre la filière cotonnière et les sociétés cotonnières en Afrique, à savoir à la non maîtrise des cours mondiaux, le renchérissement des coûts des intrants sur les charges des producteurs, la mauvaise répartition des pluies, la baisse de la fertilité des sols et le rendement du champ en deçà de la moyenne. Elle s’est dite rassuré que de la rencontre de Lomé, des perspectives nouvelles sortiront pour le bien de la filière coton en Afrique de l’Ouest, au regard des compétences et qualités des participants à la réunion.

Pour sa part, le Directeur Général de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo, Nana  Adam  Nanfamé, a tenu au nom de son institution, à saluer et à témoigner sa reconnaissance à l’ensemble des pays membres de la PR-PICA qui ont honoré de leur présence la réunion de Lomé et surtout pour à voir fait 

confiance au Togo pour habiter cette 11ème réunion. Selon le Président du Comité de pilotage du PR-PICA, le Malien Ousmane N. Traoré, cette 11ème  réunion-bilan du PR-PICA sera un tournant décisif en termes de formalisation de prise en charge des problèmes de la production cotonnière de manière globale. C’est-à-dire, la sélection véritable, l’agronomie et l’entomologie.

Il convient de rappeler que la réunion bilan du PR-PICA, est un cadre d’harmonisation et de vulgarisation auprès des producteurs des résultats de recherches sur les technologies de gestion des ravageurs du cotonnier, de la fertilité des sols et de l’amélioration végétale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here