Spread the love

Les travaux de la 16ème revue de mise en œuvre des réformes élaborées par les différents départements ministériels et institutions du Togo sont ouverts depuis ce mardi 10 avril à Lomé. Il s’agit d’évaluer la performance des réformes à fin de l’année 2017 et de valider la matrice unifiée des réformes pour la période 2018-2020.

C’est le Ministre en charge de l’Environnement, André Johnson qui a ouvert les travaux au nom de son collège de l’Economie et des finances. Cette annuelle se situe dans le cadre de la stratégie des réformes, adoptée par le gouvernement togolais en septembre 2010 et qui prévoit deux (02) revues chaque année en vue d’évaluer la performance des réformes à fin juin et à la fin de l’année. La rencontre de ce jour est la seconde revue d’évaluer de la performance des réformes à fin de l’année 2017.

L’objectif de cette rencontre est d’évaluer  la performance des réformes à fin décembre 2017, d’identifier les forces et faiblesses et proposer des réformes ainsi que des indicateurs pertinents pour les trois prochaines années.  A cet effet, trois axes stratégiques sont retenus de cette rencontre à savoir : Mettre en place un hub logistique d’excellence et un Centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ; Développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives  et enfin Consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion.

Tout ceci se situe dans la vision et des orientations du chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé qui l’avait déjà annoncé dans son discours de bon année le 03 janvier dernier. Discours dans lequel il mettait l’accent sur la poursuite et l’intensification du  chantier du développement la lutte contre la pauvreté et la précarité, la consolidation de la croissance à travers le partage de la richesse nationale grâce à l’inclusion financière et sociale ainsi que la mise des institutions au service de tous les citoyens, sans exclusion.

Ainsi, selon le ministre André Johnson, les réformes engagées par le gouvernement met la priorité sur les projets programme axés sur la performance et les résultats « Il s’agit d’une approche de gestion mettant la valeur des biens et services offerts aux citoyens au cœur des préoccupations de l’action publique. Ainsi, la satisfaction des citoyens reste au premier plan de l’action du Gouvernement. Cette satisfaction sera désormais mesurée par des indicateurs de performance affectés à chaque responsable de programme désigné nommément. » a-t-il précisé.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here