Le Togo veut devenir un hub logistique et un centre d’affaires très privilégié en Afrique et dans le monde. Cela se traduit par l’amélioration de l’état de ses infrastructures à travers de nouvelles constructions et des réhabilitations, sans oublier le redressement constant de l’environnement des affaires.

Aujourd’hui, les échanges avec le pays sont davantage faciles et les investisseurs sont certains que leurs affaires prospèrent. Durant l’année 2021, le Togo a progressé dans le domaine de l’exportation des services de transports. Les résultats enregistrés font du pays une terre particulière et difficile à égaler.

Bond de 6%

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a rendu public le Rapport sur le commerce extérieur de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) en 2021.
Il indique qu’au Togo, l’exportation des services de transports a rapporté 111 milliards de francs CFA en 2021, ce qui correspond à une progression de 6%. Sont compris dans le lot les transports terrestre, maritime et aérien.

Principal pourvoyeur de recettes

En 2020, les recettes effectuées liées aux exportations des services de transports étaient de 104 milliards de francs CFA. Avec ce nouveau score, parmi les pays de la zone Uemoa, le Togo se distingue avec la Côte d’Ivoire.

La Bceao renseigne que les recettes sont dominées par les transports terrestre et maritime, en rapport avec les activités portuaires, la fourniture de services aux armateurs ainsi que la fourniture des pays enclavés de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

Le climat des affaires togolais en est pour quelque chose

Le Togo qui jouit d’un environnement des affaires débarrassé des contraintes socioéconomiques, s’est appuyé sur des facteurs comme la réouverture des frontières, l’allègement des mesures restrictives, l’adoption des décisions incitatives pour les affaires, etc.
Cela a davantage fluidifié les échanges avec les autres pays au sein de l’Uemoa, entraînant une hausse de 3,6% des recettes de transports. Le rapport précise que les recettes totales de transport ont été ressorties à 520,9 milliards de francs contre 502,7 milliards en 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here