L’agriculture togolaise ne souffre pas d’une absence de soutiens financiers et matériels étatiques depuis des années maintenant. Les producteurs sur le territoire savent qu’ils peuvent toujours compter sur des conditions de travail sans cesse optimisées pour leur permettre de jouir des fruits de leur travail, conformément à l’ambition nationale.

C’est sur le chemin de cet objectif que le gouvernement a lancé le Projet de transformation agricole (PTA) à la fin de l’année 2018 pour rendre plus bénéfique le secteur agricole.

Les agriculteurs de Kara travaillent mieux
Un des agropoles pilotes a été installé dans la région de la Kara au nord du Togo où le projet fait une très forte impression, avec une amélioration du bien-être des bénéficiaires. Depuis le mois de mars 2022, le site s’est complètement métamorphosé avec l’aménagement de nouveaux espaces de culture mis à disposition de plusieurs agriculteurs.
Des unités de production ont été également créées, sans oublier les différents mécanismes mis en place pour renforcer les capacités techniques des producteurs. Par ailleurs, il leur est offert des plants d’anacarde, des semences améliorées, des intrants et des pesticides pour mieux développer leurs cultures et subvenir à leurs besoins quotidiens.

Dotation des équipements agricoles modernes

C’est l’un des volets pris en compte. Les travailleurs ont acquis du matériel pour les opérations post-récolte comme des égreneuses, batteuses multifonctions, vanneuses de céréales, moissonneuse de maïs, moulins à soja, motopompes et tricycles avec benne, tamiseur vibrant.
Pour les besoins de stockage, d’espaces de séchage et d’accès aux zones de collecte et de distribution, 11 centres de transformation agricole ont été construits, des réalisations qui doivent normalement augmenter la production céréalière de 2 043 à plus de 4 500 tonnes à la fin de la saison agricole, ce qui représente une hausse de 120% au moins.

Des milliers de bénéficiaires ciblés

Le Projet de transformation agricole mobilise un financement de 35 milliards de francs CFA. Les objectifs fixés sont qu’il accroit la part des produits agricoles transformés sur place, en l’amenant à 40% contre 19% en 2018 à travers des investissements privés dans l’agro-parc.
Il est estimé que le PTA bénéficie directement à plus de 300 000 personnes dans la région de la Kara, renforce la sécurité alimentaire et nutritionnelle des Togolais, crée de la richesse ainsi que des emplois pour les jeunes et femmes de la localité septentrionale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here