Spread the love

La feuille de route Togo 2025 est le plus grand projet jamais réalisé. Sa mise en œuvre consolide l’élan de développement. Puisque les bonnes choses attirent, les partenaires affluent pour aider à exécuter ce plan de 10 ambitions plus 42 projets et réformes prioritaires.

9,4 milliards de francs CFA, c’est le montant de l’accord de financement signé le 17 février 2022 à Lomé avec la BAD. Il prend en compte 02 projets. Le premier est relatif à l’appui à la gouvernance et au développement du secteur privé (8,6 milliards) ; le second porte sur la promotion des investissements et des partenariats public-privé (723 millions).

L’éducation ne manque pas de moyens

En 2021, la Banque mondiale a approuvé un financement de 36 milliards de francs pour appuyer le Togo à améliorer la qualité et l’accessibilité de l’éducation de base. L’enveloppe soutient le Plan sectoriel de l’éducation (PSE 2020-2030), la promotion du numérique en milieu scolaire, la construction de salles, la réduction des obstacles à la scolarisation des filles. Pour 2022, un montant de plus de 150 milliards de francs CFA est prévu pour le secteur, dans la loi de finances.

Inclusion

En matière de croissance inclusive, le Togo est devant plusieurs pays africains, ce qui lui vaut des aides comme les 60 milliards de francs de la Banque mondiale en 2022. Ils serviront à booster l’élan de croissance, les efforts de création d’un espace fiscal, la viabilité financière et la prestation de services dans les secteurs de l’énergie et de l’eau, mais pas que.

Les réformes envisagées pour une meilleure inclusion sociale et économique, ajoutée à une protection sociale, sont alignées dans la feuille de route quinquennale. Elles visent à augmenter l’espace fiscal pour un financement soutenable des services publics. La confiance affichée par d’autres partenaires comme la BIDC, le Fonds saoudien de développement… constitue une réelle approbation vis-à-vis des politiques de développement initiées par le Togo.

Une vie sociale impactée

En 2021 seulement, le ministère du Développement à la base a dépensé 19 milliards au profit des citoyens. Plus de 26 200 emplois durables ont été créés pour des jeunes. Aussi 11 250 micro-entreprises ont-elles été mises en place. Les Thimo ont engendré 170 000 emplois temporaires. Plus de 94 700 élèves ont eu droit à 14 207 000 repas dans 337 écoles primaires publiques. 60 500 ménages ont reçu des transferts monétaires (15 000 francs par trimestre). En avant le Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here