Spread the love

Depuis quelques jours, des polémiques intoxiquent l’opinion en ce qui concerne le géant des BTP d’Afrique, le Groupe Ebomaf et son PDG. Pour couper court à ces polémiques, le magnat des BTP et PDG du Groupe Ebomaf, Mahamoudou Bonkoungou a tenu à rassurer l’opinion lors d’une conférence de presse organisée samedi à Ouagadougou, capitale du Burkina-Faso.

En effet, le PDG et son Staff étaient face à la presse nationale et internationale. Objectifs, éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale à travers ces hommes de médias invités à cet effet. Ainsi, le très discret PDG, a d’abord fait le bilan des trente années de sa structure  avant de revenir en détail sur la polémique qui a cours en ce moment en Guinée depuis le dernier coup d’Etat ayant renversé le président Alfa Condé. Selon le magnat des BTP et de l’entrepreneuriat africain, le boss du Groupe EBOMAF,  Mahamoudou Bonkoungou, l’ex gouvernement du Prof Alpha Condé n’a pas respecté les engagements pris vis-à-vis d’Ebomaf dans le cadre des travaux de la route Kankan -Kissidougou qui suicide aujourd’hui des polémiques.

Car pour lui, Alfa Condé et son gouvernement, ont délibérément et d’une manière unilatérale, resigné un autre contrat avec la société Guiter appartenant à un guinéen sur le même projet bien que cette dernière ne disposait pas de l’expertise et l’expérience requises en la matière. Il s’agissait donc pour le Président Directeur Général du Groupe Ebomaf, à travers cette rencontre avec les hommes de médias, d’apporter ces éclaircissements à l’opinion et la population guinéenne qui selon lui, est infectée par le manque de connaissances sur ce dossier. Par ailleurs, le PDG du Groupe Ebomaf a tenu à préciser que jusqu’à ce jour, le contrat entre l’Etat Guinéen et sa structure n’a jamais été résilié même si le groupe Ebomaf a été obligé de quitter le chantier. Ceci, malgré les multiples interpellations formulées à l’endroit du gouvernement guinéen. Heureusement ou malheureusement, et Dieu faisant, jusqu’à présent, l’entreprise à qui le chantier été confié, n’a pas pu réaliser les travaux, car cette dernière ne dispose pas de l’expertise en la matière.

Malgré les différents polémiques, le PDG Mahamoudou Bonkoungou, le magnat des BTP d’Afrique reste imperturbable et continue de nourrir de grandes ambitions pour le continent qui reste très cher pour le lui. Il a donc saisi l’opportunité de cette conférence de presse pour revenir sur les nouvelles stratégies mise en place pas son Groupe depuis 2007 en termes de mobilisation de financements  et réalisation des projets routiers en vue de contribuer au développement de l’Afrique. Car, entant que panafricaniste, il était un impératif de trouver un mécanisme pour alléger la souffrance des dirigeants africains à financer les grands projets notamment la construction des routes. Et seul un partenariat public-privé était capable de permettre aux pays africains de pouvoir voler de leur propres ailes.  Grâce donc à cette stratégie propre à Ebomaf et unique en son genre,  aujourd’hui beaucoup de pays africains ont réussi à répondre au besoin de la population en termes des grands projets urgents et routiers, a-t-il expliqué avant d’inter la presse panafricaines à soutenir les entrepreneurs africains qui arrivent malgré la concurrence rude, à trouver des idées novatrices pour aider les chefs d’Etats africains dans leur politique de développement et d’émergence de l’Afrique.

Il convient de rappeler que cette conférence de presse organisée par le PDG du Group EBOMAF, fait suite à une polémique née en Guinée après des propos de journalistes tenus dans la chronique « Les grandes gueules » diffusée sur la chaîne guinéenne Espace TV.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here