Depuis la dernière fête de Tabaski, communément appelée fête du mouton des frères musulmans, la situation est très délétère dans la préfecture de Tchamba, localité située au centre-Est du Togo. Et pourtant, cette fête représente pour les fidèles de Mohamed, une occasion de sacrifice, de don et de partage. La dernière en date est la sortie du célèbre Imam du PNP, Alfa Hassan Mollah qui, comme de ses habitudes, dans l’une de ses prêches hebdomadaires de la grande prière de vendredi, a dénoncé la mauvaise gestion des dons de bœufs des musulmans turcs à leurs frères de Tchamba. Sortie, qui a suscité la colère des jeunes de Tchamba.

En effet, selon nos informations tenues de sources de nos recoupements et de l’audio de la prêche de l’imam du PNP, audio dans laquelle il critique farouchement, la mauvaise gestion des bœufs issus du don des frères musulmans turcs à leurs frères musulmans de Tchamba, par la préfète de Tchamba, Mme Aïssétou Titikpina. L’Imam Hassan Mollah dénonce dans sa traditionnelle prêche notamment, le fait que Mme le préfet ait décidé de prendre 17000 FCFA par bœuf chez la population alors qu’il s’agit d’un don pour soutenir et permettre à la population pauvre qui n’a pas de moyens de pouvoir fêter Tabaski, à pouvoir le faire. Pour l’Imam Alfa Hassan, au lieu que ce soit les personnes nanties comme le préfet qui viennent en aide à la population démunie qui n’a pas de moyens pour s’acheter la viande pour la fête, c’est elle plutôt qui s’accapare des dons qui ont été faits à ces pauvres afin qu’ils puissent fêter, en les obligeant à payer 17000f par bœuf. « Ces pauvres avaient les 17 000 F CFA, avant que les étrangers ne leur fassent don ? », s’est-il interrogé avant de rappeler dans sa prêche que la religion musulmane dénonce la tricherie, les fraudes, la mauvaise gestion et que tous ceux qui se livrent à ces pratiques, ne sont pas dignes de vrais musulmans.

Il faut dire qu’à l’issue de cette prêche de l’Imam Hassan Mollah, les jeunes de Tchamba, étaient très remontés contre Mme le préfet de Tchamba. Selon nos informations tenues de sources sûres sur le terrain, ils ont même prévu aller s’en prendre au préfet avant de sursoir à cette démarche après intervention de certains cadres du parti Unir de la localité au rang desquels, le VP Région Centrale. La population de Tchamba, notamment la communauté Kasselem, se dit victime d’abus de confiance, d’abus d’autorité et de corruption de la part de Mme le préfet de Tchamba. Elles sont très remontées contre cette dernière qui selon eux, n’est pas à son premier forfait. Puisqu’elle l’aurait déjà fait avec les dons de bœufs de l’année dernière où elle avait facturé 10 000 FCFA par bœuf avant de revoir à la hausse le montant cette année à 17 000 FCFA.

Il convient de rappeler que la situation reste toujours très tendue à Tchamba entre la population et Mme le préfet de la localité. Nos investigations continuent et nous reviendrons très prochainement sur d’autres éléments et sur la situation qui prévaut en ce moment dans cette zone. Affaire à suivre …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here