La Jordanie a été frappée ces dernières heures par des attaques terroristes. Une explosion dans une banlieue chrétienne d’Amman, la capitale, puis des échanges de tirs dans un immeuble situé à 30 km de là. Ces 72 heures, au moins sept personnes ont été tuées et des dizaines d’autres ont été blessées. La Jordanie est toute proche de la Syrie et de l’Irak, mais les attaques terroristes sont plutôt rares dans ce royaume arabe. La police déjoue souvent des projets d’attentats.

Cette fois, la police n’a pas pu empêcher de prétendus terroristes de passer à l’action. Ils ont fait exploser une bombe dans une banlieue fréquentée, mais les forces de l’ordre ont rapidement localisé les suspects. Elles sont intervenues dans un immeuble où ils s’étaient retranchés. Ces suspects ont ouvert le feu. De violentes explosions ont secoué le bâtiment. L’immeuble s’est effondré. Les corps de trois personnes ont été retrouvés dans les décombres. Quatre policiers ont été tués.

La dernière attaque terroriste date de décembre 2016 en Jordanie. Dix suspects proches de l’organisation Etat islamique avaient alors été appréhendés. Souvent, la police parvient à neutraliser les cellules terroristes avant qu’elles ne passent à l’action. Les services de renseignements sont très développés en Jordanie. Les forces de l’ordre sont très présentes et visibles dans les villes et sur les axes routiers.

En novembre dernier, la police a arrêté dix-sept personnes qui préparaient des attaques dans des centres commerciaux et contre des personnalités religieuses modérées. Elle n’a révélé l’information que deux mois plus tard, quand elle était parfaitement certaine d’avoir mis sous les verrous tous les membres de ce groupe terroriste.

Source :rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here