Spread the love

Après la réconciliation, place à la paix entre  le président kenya Uhuru Kenyatta et l’opposant radical et historique Raïla Odinga. Les deux hommes ont définitivement enterré la hache de guerre en célébrant mardi 1er mai, ensemble main dans la main la fête du travail.

L’opposant  historique Odinga a à cette occasion annoncé, la fin de son mot d’ordre de désobéissance civique qu’il a décrété depuis la dernière élection présidentielle controversée pour réclamer sa victoire.

Le peuple  kényan ne pouvaient attendre mieux que de voir enfin la hache de guerre, entre l’opposant historique et le président être définitivement enterrée. En effet, invité à célébrer ensemble le 1er mai avec son rival au

parc Uhuru situé au centre de la capitale, l’opposant historique qui réclame depuis Août dernier la victoire à la présidentielle controversée, a officiellement annoncé la fin du mot d’ordre de désobéissance civile. Le chef de la Nasa a notamment décidé de stopper le boycott des entreprises Safaricom, Bitco, Brookside Dairies et Hako industries. Des sociétés que l’opposition accusait d’avoir participé au trucage de la présidentielle d’août et d’être complices du pouvoir. Il a justifié sa décision en ces termes « J’avais fait ça parce que j’étais amer au vu des résultats du scrutin. Nous nous sommes mis d’accord, avec mon frère Uhuru Kenyatta, pour travailler ensemble en faveur du progrès de la nation », a déclaré Raïla Odinga

Il faut dire que le pays d’origine de l’ancien président américain Obama, fait face à des controverses et violences électorales contre la réélection de l’actuel président Uhuru Kenyatta. Ce dégel de tensions entre l’opposant historique et  le président Uhuru est le fruit de la médiation entreprise par l’actuel président américain Donald Trump qui a réussi à rapprocher les deux hommes et obtenir la réconciliation entre les deux hommes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here