Au Togo, le Réseau Anti-Corruption n’est pas en marge de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la corruption commémorée chaque 09 décembre dans le monde entier. Le RAC-Togo était en conférence de presse ce mercredi 09 décembre à Lomé.

En effet, il s’est agi pour les premiers responsables de cette organisation de la société civile togolaise engagée dans la lutte contre la corruption, à travers cette sortie médiatique, d’attirer l’attention des autorités togolaises notamment la justice et les populations sur la nécessité de vaincre ce fléau qui gangrène nos sociétés et freine le développement du pays.

Le Réseau Anti Corruption-Togo, par la voix de son président ATIKPATI Akomola, tout en saluant les progrès réalises par le Togo dans la lutte contre cette  »pandémie » plus grave que covid19 qu’est la corruption, invite les dirigeants à faire de la lutte contre le corruption, une cause nationale. Que la justice joue pleinement son rôle afin de dissuader les velléités de corruption qui sommeillent en chaque être humain. Il a interpelé également la population à jouer chacun à son niveau sa partition car il n’y a jamais de corrompu sans corrupteur dans ce sens qu’il n’y a pas de petite Corruption-Togo. Le RAC-Togo qui est un regroupement de plus de 40 organisations de la société civile, compte au-delà continuer la sensibilisation des populations sur le fléau afin que quoiqu’on ne peut atteindre corruption zéro, l’on puisse réduire drastiquement l’empaler du fléau.

Il convient de rappeler que la journée de cette année est placée au plan mondial, sous le thème: « rétablir avec intégrité ». Ceci  en rapport avec la pandémie au Covid-19 qui a de grandes conséquences  sur  l’économie mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here