Plus que jamais, le marketing de réseau ne cesse de prendre des proportions galopantes et inquiètent des au Togo. Ceci, malgré  les exemples fâcheux de Carus, ReDeMaR, ESMC… au Togo et autre ICC-Service au Bénin. Face à cette situation qui, loin de sortir les populations de la misère semble plutôt aggraver leur pauvreté, l’honorable Innocent Kagbara, président du Parti Démocratique Panafricain (PDP), s’interroge sur la multiplication et le foisonnement de ces structures au Togo et sur leur nature réelle.

Hier au siège du PDP, Koffi un jeune homme de 29 ans me raconta sa mésaventure avec la société Tiens. Tout a commencé sur les réseaux sociaux. Une dame était rentrée dans son inbox et lui présenta plusieurs opportunités d’affaires garanties par une filiale internationale. Très vite, il fut invité de passer au siège de la filiale sis à Todman. Étant à la recherche d’emploi, le jeune fut séduit par l’offre. Ce n’est qu’après avoir payé une somme de 160.000 F suite à la vente de sa moto pour son adhésion qu’il compris qu’il est rentré dans un cul de sac.

Le chômage et la précarité au Togo poussent la plupart des personnes qui voient en cette activité, une réelle opportunité de gagner de l’argent et d’atteindre enfin la liberté financière.

Malheureusement, les choses ne sont pas toujours aussi faciles, derrière le potentiel de revenus et l’opportunité de travail qui sont toujours mis en avant, il existe une réalité que vous ignorez certainement. Vous ne me croyez pas ?

Dites-moi, avez-vous déjà entendu l’une de ces phrases?
Le marketing de réseau est le meilleur modèle d’affaires au monde, c’est le plus viable.
Si vous êtes positif, alors rien ni personne ne pourra vous arrêter.
Vous avez besoin d’une grande liste de contacts pour réussir en marketing de réseau.
Vous devez recruter encore et encore pour réussir.
Ce n’est pas de la vente, c’est du partage, de la recommandation.
Le produit se vend tout seul donc vous n’aurez pas grand-chose à faire.
Vous devez avoir un grand « Pourquoi » pour réussir.
Si vous faites ce que je vous dis de faire vous aurez les mêmes résultats que moi.
Ce n’est pas de la vente pyramidale, car il y a un produit à vendre.
Vous recevrez une formation gratuite et complète qui vous assurera le succès.
Nous sommes une famille et nous saurons prendre soin de vous.
Vous avez juste à recommander le produit à vos amis et le reste se fera tout seul.
Pas vraiment besoin de travailler longtemps, 2 H par jour c’est largement suffisant.
C’est la meilleure opportunité de devenir financièrement indépendant.
Notre parrain a révolutionné l’industrie du marketing de réseau.
Nos produits sont nouveaux et exclusifs.
Nous avons le meilleur plan de compensation du marché en ce moment.
Etc… Etc…

Vous savez, il y a beaucoup de mythes au sujet du marketing de réseau. La vérité est là, mais pour la trouver, vous devez la chercher et surtout accepter de la regarder en face. Dans leur grande majorité, ce sont des mensonges inventés par des « pseudo-leaders » sans scrupules dans le but de recruter, arnaquer et ruiner les éventuelles personnes qui auraient le malheur d’y croire.

Le but ici est de séduire sans avoir du concret à offrir, puis de créer un flou autour de trois principales variables : le coût, le risque et la valeur. Ceci étant dit, essayons de nous arrêter sur quelques-uns de ces mythes (mensonges):

Ce mythe peut aussi apparaître sous la forme de :

Gagnez 10.000 FCFA par semaine sans avoir à bouger le petit doigt.
Découvrez l’opportunité de ne plus jamais travailler.
Découvrez comment j’ai gagné 300.000 FCFA en un mois…
Si tel était vraiment le cas, pourquoi plus de 98% des personnes qui rejoignent le marketing de réseau abandonnent-elles ?

Normalement on devrait plutôt avoir l’inverse c’est-à-dire, 98% de taux de réussite, non ? Comment peut-on prétendre que c’est l’opportunité de gagner beaucoup d’argent alors que le taux d’échec et d’abandon dépasse les 98% ?

Pour gagner un revenu durable et ce, peu importe la société ou le plan de compensation, vous avez besoin de construire un réseau d’environ 1000 personnes actives. Pour dupliquer votre succès, ces 1000 personnes auront besoin de construire un réseau d’1 million de personnes. Ce qui vous conduira à un réseau d’1001.000 personnes, donc plus de revenus et encore plus de travail pour vos filleuls qui rêvent de dupliquer à nouveau ce succès. A ce stade, il leur faudra 1002.001.000.000 (mille deux milliards un million de personnes).

Oups ! Je crois que la population mondiale n’est que de 7 milliards de personnes… Il y a un truc qui cloche n’est-ce pas ?

En fait, l’argent des rares gagnants provient de la constante inscription d’une armée de futurs perdants. Ce n’est pas l’absence de limites sur le nombre de distributeurs qui arrangera les choses. S’il y a une chose que le marketing de réseau peut vous garantir au moins à 98%, c’est bien l’échec.

Le système en marketing de réseau en lui-même est tout simplement intrinsèquement instable. En fait, tous les systèmes de marketing de réseau sont conçus pour ne permettre qu’à un petit nombre de personnes de gagner beaucoup d’argent. Donc même quand je dis que ça n’a rien à voir avec le marketing de réseau, mon raisonnement est un peu limité. Le système en lui-même a des failles comme tous les autres.

Rassurez-vous, les personnes qui vous recruteront souffriront de ce que j’appelle «l’amnésie volontaire », c’est-à-dire qu’elles vont tout simplement «omettre volontairement» de souligner ce détail. Ne leur en voulez pas, une fois que vous ferez partie du « système », vous ne ferez pas mieux. À moins que vous ne soyez habité par l’envie de changer les choses. Je vous souhaite beaucoup de courage, car un grand chantier et de nombreuses guerres vous attendent.

Le but ici est de sous-évaluer le risque et le coût. Ne faites pas attention à tous ces témoignages trompeurs qui ont pour objectif d’influencer une décision positive de votre part. Le témoignage est censé vous montrer que le système est éprouvé et fonctionne.

J’attire l’attention des populations face à ces sociétés de placement qui font des promesses de gains extraordinaires.

Face à ces fausses offres d’emploi conduisant au marketing de réseau, les autorités togolaises doivent commencer par agir.

Ces sociétés doivent clairement préciser le but de leurs activités et éviter de promettre le ciel et la lune à cette jeunesse togolaise laissée à son triste sort.

Que Dieu bénisse le Togo.

Hon. Innocent KAGBARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here