Spread the love

En Guinée, au lendemain de la publication de la liste des personnalités ayant soutenu et encouragé la modification de la constitution pour le troisième mandat du président déchu, professeur Alpha Condé en octobre 2021, par le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), liste sur laquelle figurait l’actuel homme fort du pays, Lt-Col Mamady Doumbouya et son bras-droit Balla Samoura , le FNDC fait volt-face et retire le président de la junte militaire et son ami de la liste de 92 personnalités. Un volte-face qui naturellement fait polémique au sein d’une partie de l’opinion.

En effet, si tout le monde s’accorde à reconnaître que la première liste rendue publique vendredi par le FNDC était tout à fait normale car à l’époque de la modification de la constitution, l’actuel chef de la junte militaire était bras droit du professeur Alpha Condé et qu’il n’avait rien fait pour empêcher la modification, on se demande comment les membres ont-ils pu faire cette erreur de mettre son nom sur la liste. Du côté du FNDC, l’on soutient que tous les auteurs du putsch du 05 septembre dernier, dont Mamady Doumbouya et Balla Samoura sont venus remettre la constitution à la place.

Donc, il a été décidé de les retirer tout simplement de la liste.  C’est donc cette dernière version rendue publique qui d’ailleurs a été étoffée de nouveaux acteurs issus tous les secteurs qui pourrait éventuellement servir au CNRD dans ses futures nominations afin « d’exclure de la transition » d’après le FNDC, tous ceux qui ont participé, au « putsch constitutionnel » d’octobre 2020. Des poursuites judiciaires à leur encontre ne sont pas exclus par le front.

Même si l’explication du FNDC semble logique, l’on se demande s’ils n’ont pas eu des pressions de la part du CNRD pour enfin se résoudre à retirer de la fameuse liste, les personnalités issues des rangs de la junte militaire au pouvoir depuis le 05 septembre?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here