Chef d’orchestre de l’organisation contestée du double scrutin électorale du 22 mars dernier en Guinée, Salif Kébé président de la Commission Nationale Électorale (CENI), l’homme s’est éteint ce vendredi 17 avril des suites de la malades à Coronavirus (Covid-19).

En effet, à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) depuis juillet 2018, le juriste Amadou Salif Kébé a fait sa dernière apparition publique le 02 avril dernier, date à laquelle il a proclamé les résultats du double scrutin électorale contesté par l’opposition guinéenne. Selon nos informations, Me Amadou Salif Kebé, est décédé à l’hôpital de Donka, à Conakry, des suites du Covid-19. Il avait été admis le 14 avril au CHU de Donka, un établissement en première ligne dans la lutte contre la pandémie, à la suite d’une dégradation de son état de santé, aggravé par le diabète après son confinement d’une dizaine de jours à domicile.

D’après nos informations des sources  proches de son entourage, Amadou Salif Kebé aurait été contaminé par des observateurs de la société civile africaine venus en Guinée pour superviser le double scrutin électoral du 22 mars dernier. L’un d’entre eux est toujours hospitalisé. Son décès porte à trois le nombre de décès lie au Covid-19 sur un total de 438 cas confirmés, dont 49 guérisons en Guinée à  date du 17 avril.

Pour rappel, l’explosion du nombre de contamination au Covid-19 en Guinée est parti de la tenue de double scrutin législatives et référendaire alors même que beaucoup de pays avaient décidé d’annuler les processus électoraux par peur de contamination de masse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here