Désormais le Ghana, frôle les cinq mille cas positifs du coronavirus. Un chiffre qui a connu un bond spectaculaire ces deux dernières semaines après le déconfinement décidé en début de mois par les autorités gouvernementales. Malheureusement, une entreprise à Téma enregistre à elle seule plus de  500 nouveaux cas positifs.

En effet, il a fallu d’un seul ouvrier contaminé pour que celui-ci contamine plus de 533 ouvriers d’une entreprise à Téma sur la côte Atlantique. Une situation qui a conduit le président du Ghana à prolonger l’interdiction des rassemblements jusqu’à fin mai. Il s’agit d’une usine de transformation de poissons, à Tema. Ces 533 nouvelles infections représentent à elles seules 11% des 4 700 cas confirmés dans le pays. Ces cas selon le président du Ghana ont été détectés fin avril mais ils ont été rapportés seulement la semaine dernière.

Il convient de rappeler que pour le moment beaucoup de questions reste en suspend quant à comment cette contamination a pu se faire. Car toutes les entreprises étaient sommées de respecter l’obligation de distanciation sociale sur le lieu de travail ainsi que le port des masques, le lavage des mains. Toutes ces mesures ont-elles été respectées au sein de l’entreposage ? Et sera la responsabilité de l’entreprise dans le cas d’espèce ? Autant de questions qui, certainement trouveront des réponses bientôt.

Il faut rappeler que le Ghana a connu une flambée de la pandémie, depuis la décision il y a trois semaines de lever le confinement. Le pays est passé d’un peu plus de 2000 cas à près de 5000 aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here