Spread the love

En France, le chef de l’État Togolais Faure Gnassingbé a effectué du 7 au 9 avril 2021, une visite d’amitié et de travail auprès de son homologue français Emmanuel Macron. Nous revenons sur les rencontres, les audiences et les accords signés au cours de séjour.

En effet, en dehors de son tête-à-tête à l’Elysée avec son homologue français, rencontre au cours de laquelle les deux dirigeants ont eu à évoquer plusieurs sujets d’intérêt commun entre les deux pays frères ainsi que les questions sécuritaires relatives à la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’ouest et Sahel, le séjour du président togolais en France, a été très riche et fructueux pour la délégation togolaise avec à la clé, plusieurs accords signés et des rencontres avec les hommes d’affaires et investisseurs français.

Sur le plan des accords signés entre le Togo et la France

Le premier accord signé, est relatif au déploiement de 50 mille lampadaires solaires par la société Sunna Design avec un financement français de 40 millions d’euros. Il se situe dans le cadre de la stratégie nationale d’électrification. Le second accord se situe dans le cadre de la mise en oeuvre du projet PERCUT. Ce projet vise l’électrification de 50 villes du Togo. Une convention de financement a été en effet signée dans ce cadre avec l’Agence française de Développement (AFD). Et ceci pour un montant de 75 millions d’euros. Enfin, la troisième convention est un partenariat avec Expertise France, et vise la mise en œuvre du programme «  Talents en commun ». Elle vise à mobiliser les compétences de la diaspora togolaise en vue de la création des métiers du digital.

Sur le plan des rencontres

Outre le tête-à-tête avec le président Français, le numéro1 togolais a rencontré,  le président du Sénat français, Gérard Larcher. Les deux hommes ont échangé principalement sur les questions de la décentralisation, l’impact économique de la crise sanitaire, la question sécuritaire et la paix. La rencontre a été l’occasion pour le président du Sénat français de féliciter le Togo pour l’organisation réussie des élections locales et les efforts du Togo pour le maintien de la paix dans la sous-région. Pour sa part, la délégation togolaise a profité pour annoncer la tenue prochaine des élections régionales qui donneront lieu à la mise en place du Sénat togolais. Le patron du Sénat  français, a réitéré à cet effet, sa disponibilité à accompagner le Togo dans ce processus.

Sur le plan des audiences

Le séjour du président togolais en France a été marqué par plusieurs audiences. Il s’agit principalement d’entretiens avec  de hauts dirigeants de grands groupes, de grandes sociétés et de grandes entreprises, françaises. Occasion pour ces derniers de s’imprégner des atouts dont dispose le Togo et son attractivité. Ils n’ont pas manqué de saluer le dynamisme du président Faure Gnassingbé dont la volonté est de transformer le Togo sur le plan économique et social, en vue de faire du Togo, un hub logistique de l’Afrique.

Ainsi, pour les dirigeants de ces grands groupes, il s’agit de facteurs qui motivent à investir et de faire des affaires au Togo.

La vision présidentielle de Convergence « Energie- Digitale, est une initiative qui intéresse au premier chef, le groupe Nexans, fabricant de câble pour l’électricité, la connectivité avec la fibre optique. Il réalise des projets clés en matière d’électrification. D’autres entreprises aussi y voient un grand intérêt.

L’un des partenaires stratégiques du Togo, l’Agence française de Développement (AFD) n’était pas du reste lors de ces rencontres. Car elle participe depuis des années à la réalisation de plusieurs projets de développements au Togo, notamment dans les domaines de l’eau et de l’assainissement, du développement urbain. L’AFD, dans le cadre de la riposte du Togo contre convid19, soutient aussi le programme novateur  Novissi mis en place par le gouvernement togolais pour soutenir les ménages vulnérables. Le premier responsable de l’AFD, Rémy Rioux, a indiqué au fours de la rencontre, que son institution au Togo, « veut aller plus loin en élargissant ses actions au numérique et au monde rural. »

Par ailleurs, le Mouvement des Entreprises de France et le patronat français ont pour leur part, rencontré une délégation togolaise conduite par le ministre togolais de l’économie M. Sani Yaya. Elle a été reçue par le vice-présidents du MEDEF M. Fabrice Le Saché et Momar Ngueye, président du comité Afrique MEDEF. La réunion de travail a porté sur l’approfondissement des relations économiques bilatérales entre les hommes d’affaires français et togolais.

Globalement, le séjour, du chef de l’État togolais Faure Gnassingbé en France, s’est soldé par une note de satisfaction avec à la clé, beaucoup de retombées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here