En France, un rapport de l’ONG Oxfam France fait grand bruit. Le rapport épingle plusieurs grandes entreprises pour leur rôle dans le réchauffement climatique.

En effet d’après l’ONG Oxfam, les activités de dix grands groupes français correspondent à un réchauffement climatique supérieur à 4 degrés. Le rapport pointe du doigt accusateur, trois banques à savoir la BNP Paribas, la Société Générale et le Crédit Agricole. Selon les conclusions de ce rapport de l’ONG Oxfam, on peut lire en filigrane que, les grandes entreprises françaises seraient loin de remplir les objectifs des Accords de Paris sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre. Elles contribuent au contraire au réchauffement climatique.

C’est en tout cas, le constat de l’ONG Oxfam France qui publie un rapport sur l’empreinte carbone de 35 grands groupes français dont la plupart font partie du CAC 40, indice des valeurs vedettes de la bourse de Paris. Dans le détaille contenu dans ce rapport, on note que: dix entreprises « ont une trajectoire associée à un réchauffement supérieur à +4 degrés et 17 entreprises sont entre +3 et +4 degrés ». Enfin, cinq entreprises sont sur une trajectoire « qui se situe entre +2 et +3 degrés ».

Précisons que certaines grands groupes s’insurgent déjà contre ce rapport. C’est le cas par exemple de la la BNP Paribas qui s’indigne de l’indice qui lui a été attribué dans ce rapport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here