Spread the love

Au Togo, la réunion du Groupe de soutien à la transition au Mali, la deuxième du genre, s’est tenue ce lundi  8 mars 2021 à Lomé, capitale togolaise. Occasion pour le chef de l’État Togolais Faure Gnassingbé de réaffirmer l’engagement et la disponibilité du Togo, à soutenir le Mali et la transition en cours dans le pays.

En effet, après avoir salué la communauté internationale pour son enregistrement aux côtés de la République soeur du Mali dans la mise en œuvre de la feuille de route de la transmission en cours dans le pays, le numéro 1 togolais, Faure Gnassingbé, a sais l’occasion pour réaffirmer l’engagement et la disponibilité sans faille du Togo à soutenir le Mali. «  Je voudrais pour ma part, au nom de la  République togolaise, vous réaffirmer notre disponibilité et notre engagement sans faille à  soutenir la République sœur du Mali et à adhérer aux  initiatives innovantes et solidaires, à l’image du GST Mali, qui permettront de remettre ce pays sur la voie de la stabilité et de la paix durables » a-t-il indiqué avant d’inciter sur la nécessité et l’impératif de réussir la transition au Mali. « La réussite de la transition au Mali n’est pas une option, mais plutôt un impératif », a-t-il martelé lors de discours d’ouverture de la deuxième réunion du GST Mali ce lundi à Lomé.

Selon Faure Gnassingbé, la volonté manifeste du Togo de soutenir le Mali, se justifie non seulement par l’impérieux  devoir de solidarité, mais aussi et surtout par les défis et enjeux sociopolitiques et  sécuritaires communs, qui se jouent et impactent la sous-région ouest africaine. Ce qui doit interpeler l’ensemble de la communauté internationale à accompagner sans faille la réussite de la transition malienne.

Il convient de rappeler que depuis le dernier coup d’État, une transition a été mise en place sous l’égide de la CEDEAO et la communauté internationale, pour 18 mois. Le GST Mali, a pour objectif d’accompagner les membres de la transition en vue du respect et de la réussite de la feuille de route.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here