La République de Côte d’Ivoire va mal sinon très très mal depuis l’annonce de la candidature du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat. Plusieurs manifestations violentes sont enregistrées de partout dans le pays. Dans un communiqué, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Diomandé Vagondo, a au nom du gouvernement, menacé tous les instigateurs de ces gigantesques manifestations et rappelé la détermination du gouvernement à agir avec fermeté

En effet, dans une déclaration rendue publique ce 14 Août, le ministre général, a indiqué la décision du gouvernement ivoirien à agir avec la plus grande  fermenté et ne tolérer aucune entrave  « le gouvernement s’engage à agir avec la plus grande fermenté, et ne tolérer aucune entrave à la quiétude des ivoiriens, à la liberté de circulation des personnes et au bon fonctionnement de l’acteur économique sur toute l’étendue du territoire » a déclaré le ministre de la sécurité et de la protection Civile.

Il a également proféré des menaces de poursuites judiciaires contre les instigateurs de ces manifestations « le gouvernement informe les populations que les instigateurs de ces troubles et leurs auteurs répondront de leurs actes devant la justice » a précisé le général Diomabdé Vagondo. Le gouvernement dit aussi prendre à travers cette sortie du ministre de la sécurité et de la protection civile, dit prendre la communauté nationales et internationale du caractère illicite et violent de ces manifestations.

Rappelons que du côté de l’opposition, notamment l’ancien président Henry Konan Bédié, l’on justifie ces manifestations par l’article 20 de la constitution de la constitution ivoirienne. Disons que depuis lundi, la Côte d’Ivoire connait une vague de marches de protestations sur l’ensemble du pays contre un troisième mandat du président Alassane Ouattara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here