Le Sénégal est entré dans la pandémie depuis le 02 mars dernier. Ces derniers jours, la maladie a beaucoup progressé au Sénégal. A en croire, Abdoulaye Diouf Sarr, le Ministre de la santé et de l’action sociale, l’augmentation des cas est tout à fait normale.  « Le défi est celui du contrôle, de la prévention et de la prise en charge » dit-il.

« Le Sénégal est un Etat organisé. Il fonctionne sur la base d’une stratégie, d’instrument de prise en charge de la guerre » a soutenu Abdoulaye Diouf Sarr. Pour le Ministre de la Santé, c’est pourquoi le comité national de gestion des épidémies (Cnge » est l’instance stratégique de proposition des décisions que le gouvernement apprécie et que le chef de l’Etat entérine en termes de décisions. « Nous faisons confiance à ce comité. C’est pourquoi à ce niveau, nous ne pouvons pas parler de corser les mesures qui sont toujours adaptées aux circonstances » a fait savoir Diouf Sarr. Aujourd’hui, dit-il, dans ses réunions d’évaluation, si le comité estime qu’il faut aller à un autre palier de mesures, le comité n’hésitera pas à le faire avec responsabilité » tient-il à préciser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here