En République de Côte d’Ivoire, contre vents et marées, le président Ouattara a réussi le pari d’organiser la présidentielle ce samedi 31 Octobre 2020 conformément à la constitution. Et ceci, non sans la détermination de l’opposition d’empêcher la tenue de  ce scrutin. Plusieurs incidents ont été signalés çà et là dans le pays avec quatre régions où le scrutin a été totalement empêché.

En effet, selon les équipes de correspondants  déployés sur le terrain et qui travaillent en bonne intelligence avec certains médias locaux,  l’élection présidentielle de ce 31 octobre 2020 s’est déroulée dans le calme dans la majorité des régions de Côte d’Ivoire. Ainsi, sur les 31 régions que compte le pays, seules six ont véritablement répondu à l’appel de l’opposition d’empêcher la tenue du scrutin.

Il s’agit en effet des régions: Cavally,  Bélier,  Grands ponts et Sud-Comoé tandis que le scrutin a été perturbé dans deux régions à savoir la Nawa et le N’Zi, où des personnes ont empêché des électeurs de voter. Sinon, dans l’ensemble des 25 autres régions, le scrutin s’est tenu dans un calme absolu. Sous haute surveillance des forces de l’ordre et de sécurité massivement déployées sur le terrain. Le nord du pays et la plupart des régions favorables au  président Ouattara, ont voté dans le calme.

La grande interrogations est de savoir si ce calme relatif auquel l’on a assisté tout au long de la journée sera maintenu maintenant que le vote est terminé ? Surtout que l’opposition a toujours crié haut et fort qu’après le 31 octobre, Ouattara ne sera plus président de la Côte d’Ivoire. Quelle sera la nouvelle étape et méthode de l’opposition à partir de maintenant pour empêcher Ouattara de continuer par diriger la Côte d’Ivoire car avec la tenue de ce scrutin, tout est fin prêt pour un mandat de plus pour ce dernier? Les prochains jours nous en diront long.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here