A peine de retour au pays après deux mois d’absence pour des soins en France, que le candidat du RHDP, le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly trouve la mort à la suite d’un malaise lors du conseil des ministres. Une situation très compliquée pour le président Alassane Ouattara.

En effet, le décès du Premier ministre ivoirien  ce mercredi après-midi à Abidjan des suites d’un malaise lors d’une réunion du conseil des ministres, est un véritable coup dur pour Alassane Ouattara, qui voyait en lui son digne remplaçant à la tête du pays. Il l’avait d’ailleurs imposé comme candidat du RHDP pour la présidentiel du 31 octobre prochain. Et ceci, malgré l’opposition de beaucoup de proches du président.

C’est donc, une équation à plusieurs inconnues qui se dresse devant le président Alassane Ouattara. Qui choisir désormais pour porter le flambeau du RHDP pour la présidentielle du 31 octobre prochain ? Faut-il reprendre Hamed Bakayoko qui est pointé du doigt par les proches du premier comme celui qui est la cause du décès du premier ministre? Faut-il lui-même reprendre le flambeau pour un troisième mandat après avoir renoncé à se représenter ?  Autant de questions qui ne laissent pas assez de marges de manœuvre au président Alassane Ouattara qui a aussi sur le dos, ce dossier Guillaume Soro.

Selon nos informations, l’annonce du décès premier ministre et candidat du RHDP a mis le président Alassane Ouattara dans tous ses états et dans une situation de choque. Il était très en colère de voir son dauphin ainsi décédé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here