Spread the love

Résolument engagée dans la promotion et la préservation de la mondiale depuis sa création, l’organisation Non-gouvernementale, Mouvement des Jeunes Promoteurs de la Paix (MJPP), organise les 17 et 18 décembre prochain, le 1er sommet mondial des autochtones de la paix (SMAP), à Abidjan capitale politique de la RCI.

En effet, après le trophée de l’ambassadrice de la paix et du Forum de la jeunesse pour la paix initiés par cette organisation au Togo, ce premier  sommet inédit qui aura lieu à Abidjan, va regrouper plusieurs organisations des jeunes oeuvrant dans le cadre de la promotion et la préservation de la paix dans le monde. Le sommet mondial des autochtones de la paix (SMAP), se veut une rencontre des acteurs de la paix qui offre un cadre d’échanges et de partages entre les jeunes qui ont pris sur eux d’être des quemandeurs de la paix.

Pour cette première édition, le thème retenu par le comité d’organisation est « Consolider et Pérenniser la paix pour un développement durable ». Selon le président international de l’ONG MJPP, M. Johaness Makouvia, le choix de ce thème se justifie par le fait qu’aujourd’hui, beaucoup de choses sont faites dans le cadre de la promotion de la paix. Il faut donc penser et réfléchir à comment consolider et pérenniser ces acquis. « Malgré les efforts qui sont faits de par nous organisations oeuvrant pour la promotion de la paix, cette paix est constamment menacée voire violée. Ce qui veut dire qu’on a pas su consolider les acquis. C’est pourquoi nous avons estimez qu’il fallait pour une fois, faire une pose pour réfléchir autour de cette thématique relative à la consommation de nos acquis. » Nous a-t-il expliqué avant d’ajouter « Il y a un adage qui dit que l’argent n’aime pas le bruit, moi j’ajouterai que le développement n’aime pas le bruit. Donc, partout où la paix n’y est pas, il n’y a pas développement. D’où il faut la consolider et la perrenniser », a-t-il conclu

Cette première édition du sommet mondial des autochtones de la paix sera une occasion pour les participants d’adopter une perspective à long terme des difficultés qui menacent la paix et la sécurité mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here