Spread the love

Au Congo-Brazzaville, une plateforme d’organisations de la société civile a exigé samedi 17 Août, la levée de l’immunité parlementaire et l’ouverture d’enquêtes contre deux députés: Denis Christel Sassou Nguesso et Claudia Sassou Nguesso, tous deux  fils du président Denis Sassou Nguesso. Ils sont accusés de détournements de fonds publics.

Il s’agit de la plateforme de la société civile pour la défense des droits humains et la démocratie qui exige la levée de l’immunité parlementaire des députés Denis Christel Sassou Nguesso et Claudia Sassou Nguesso afin de mener une enquête parlementaire en vue de l’ouverture d’une enquête judiciaire contre ces deux parlementaires. La plateforme composée d’une dizaine d’organisations de la société civile, était devant la presse samedi. Pour le chef de file de ce regroupement, Trésor Nzila « La plateforme se réserve le droit de déposer plainte contre les deux présumés criminels économiques » avant de poursuivre en ces termes « les cas scandaleux de détournements de fonds publics dans notre pays sont récurrents, mais les autorités gardent un silence complice, au bénéfice de ces présumés criminels financiers ».

En effet, les faits reprochés à ces deux remontent au 6 août quand  l’ONG britannique Global Witness a, dans un rapport rendu public, accusé le fils cadet du président congolais, Denis Christel Sassou Nguesso, 44 ans, d’avoir détourné à son profit plus de 50 millions de dollars (30 milliards de francs CFA) de fonds publics en 2014. Selon le rapporté de Global Witness, le véritable propriétaire du réseau chypriote d’entreprises qui a reçu les 50 millions de dollars du Trésor congolais était Denis Christel Sassou-Nguesso. Au total, en 2014, les entreprises détenues par Denis Christel Sassou-Nguesso ont reçu près de 50,5 millions de dollars qui auraient été détournés des comptes du Trésor congolais

Selon une autre enquête de Global Witness publiée en avril, sa sœur Claudia Sassou Nguesso, 47 ans, aurait reçu près de 20 millions de dollars (12 milliards de FCFA) de fonds publics apparemment détournés et utilisés pour l’achat d’un appartement de luxe dans le Trump Hotel & Tower à New York. Selon l’enquête de Global Witness, « Six pays européens différents, les Îles Vierges Britanniques et l‘État américain du Delaware ont été impliqués dans ce qui s’avère être une manœuvre de blanchiment d’argent »

Cette  plateforme des organisations de la société civile contre l’impunité des crimes économiques, entend faire tout pour que la lumière soit faite dans cette affaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here