L’information de la disparution de celui qui venais de passer la main à la tête du pays après une élection à laquelle il n’a pas participa, a été annoncée par le  gouvernement du Burundais ce mardi dans un communiqué.
En effet, on pouvait lire dans ce communiqué du gouvernement « le décès inopiné » du président Pierre Nkurunziza, qui était hospitalisé à l’hôpital de Karusi, dans le centre du pays, depuis samedi soir après avoir ressenti un malaise. Indique le gouvernement. Au pouvoir depuis 2005, Pierre Nkurunziza, qui a décidé à la surprise de tout le monde ne pas briguer un nouveau mandat à la tête du pays malgré la modification de la constitution ayant levée le verrou de la limitation de mandat,   serait décédé hier lundi officiellement des suites d’un « arrêt cardiaque ». Le gouvernement, a décrété un deuil national de 7 jours.

Il faut dire que des rumeurs persistantes faisaient état de  sa mort depuis hier lundi. D’après  des sources médicales non confirmées, on indique qu’il aurait été positif au Covid-19. Son épouse étant quant à toujours hospitalisée au Kenya depuis la semaine dernière, serait aussi positive au coronavirus rapportent les mêmes sources.

A noter que c’est en Aout prochain que Pierre Nkurunziza devait passer le pouvoir à Evariste Ndayishimiye, nouvellement élu, aux termes de la présidentielle contestée du 20 mai dernier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here