Spread the love

À Bruxelles en Belgique, le professeur Robert Dussey, chef de la diplomatie togolaise et négociateur en chef de l’OEACP, a obtenu ce  jeudi 15 avril 2021, la signature du nouvel accord de partenariat OEACP-UE.

En effet, aux termes de longues négociations qui ont durées environ deux ans et demi avec à la clé cinq sessions de négociation, 10 réunions des Négociateurs en chef, et plusieurs échanges entre l’OEACP et l’UE, les deux parties sont parvenues à un accord jeudi 15 avril à Bruxelles en Belgique. Le négociateur en chef des États membres de l’OEACP, le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, s’est senti heureux de l’heureux aboutissent de ces négociations. « Je suis heureux d’annoncer que nous avons bouclé les négociations en vue d’un nouvel Accord de partenariat OEACP-UE, et que nous nous apprêtons à parapher ce nouvel Accord ce soir. » a-t-il indiqué à la fin des négociations. Pour lui, quoique les négociations aient pris assez de temps avant de se concrétiser, cela en valait la peine, car cet accord incarne l’ambition des deux parties. «Le processus de négociation a été long, mais l’aventure valait la peine d’être vécue. Le nouvel Accord incarne l’ambition des deux parties de renouveler les termes de leur coopération et de réorganiser leur partenariat autour de nouveaux objectifs, dans un monde en profonde mutation et en constante transformation. » a précisé, professeur Robert Dussey.

Le négociateur en chef de des États membres de l’OEACP, n’a pas manqué de se réjouir de l’issue des négociations et de féliciter l’ensemble des acteurs des deux parties ayant œuvrer pour la réussite de ces négociations « Le processus de négociation a certes comporté sa part de défis, mais je me réjouis du résultat final, et je félicite tous les acteurs dont le travail a permis de parvenir à un accord consistant en un socle commun et trois protocoles régionaux », s’est-il exprimé en homme heureux et satisfait. Ainsi, ce nouvel accord qui prend en compte les préoccupations et les attentes des États de l’OEACP, va constituer une base solide pour le renforcement des relations déjà solide avec l’UE afin que les deux parties puissent faire face aux défis de l’heure « Ensemble, nous nous attaquerons aux défis planétaires, et nous le ferons en étroite coopération avec d’autres partenaires mondiaux » a tenu à préciser Robert Dussey. Le nouvel accord permettra la promotion du développement politique et socioéconomique, l’amélioration du bien-être social des citoyens des pays à travers le monde. Il permettra aux populations de mener des vies équilibrées dans des sociétés paisibles, sûres, résilientes, durables et fondées sur des droits, le renforcement des échanges commerciaux et les investissements, l’industrialisation en vue de l’absorption de la main-d’œuvre abondante actuellement à la recherche d’opportunités. Pour l’OEACP  son objectif est de transformer les économies de ses États membres en leur offrant les moyens de passer du statut d’exportateurs de matières premières et d’un produit de base unique à celui d’exportateurs de produits manufacturés à plus forte valeur ajoutée.

Il convient de rappeler que les négociations pour ce nouvel accord concernent les 27 pays membres de l’Union Européenne et les 79 pays membres de l’OEACP. Ce partenariat représente ainsi le plus grand cadre de coopération au plan  mondial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here