Au moins vingt-trois cas de grossesses d’élèves sont déclarés à Bongouanou en Côte d’Ivoire,  au terme du premier trimestre de l’année scolaire 2022-2023, au Lycée moderne 1. L’information est donnée dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur les grossesses en milieu scolaire.

Selon le médecin du service médico scolaire et universitaire de Bongouanou, Dr Koffi Armand, ce taux pourrait connaître une hausse après les visites médicales et atteindre celui de l’année dernière qui était de 88 cas de grossesse. Les porteuses sont en majorité en classe de 5e et 4e, a-t-il fait savoir.

Il a exhorté les apprenants à pratiquer l’abstinence pour mieux se consacrer aux études ou à utiliser des méthodes contraceptives.

Le médecin responsable du service médico scolaire et universitaire de Bongouanou s’est exprimé à l’occasion d’une sensibilisation dénommée “zéro grossesse en milieu scolaire”, organisée par le service de la Direction de la mutualité et des œuvres sociales en milieu scolaire (DMOSS) de Bongouanou.

Cette campagne de sensibilisation était organisée au Lycée moderne 1 de Bongouanou dans le cadre du volet santé-éducation du projet de l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEED) qui vise à améliorer le maintien de la jeune fille dans le premier cycle de l’enseignement secondaire.

Quelques solutions

S’il y a une chose à faire pour l’Etat et les ONGs, c’est la sensibilisation des acteurs de l’école par l’organisation de nombreuses campagnes de sensibilisation sur le sujet. Aussi, il faut que le ministère de tutelle divulgue et fasse appliquer les textes en vigueur sur le phénomène et introduise les questions liées à l’éducation sexuelle dans le programme de formation. La dénonciation, le lobbying pour lutter contre l’impunité et la mise en place des comités de veilles au sein des établissements, sont autant de mesures qui pourraient faire pencher la courbe.

Dans tous les systèmes éducatifs, l’un des principaux défis est le maintien des filles à l’école. Il est donc temps d’interpeller les décideurs à divers niveaux pour prévenir et limiter les conséquences malheureuses de ce phénomène.

Source: Afriquesur7 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here