Au Bénin, l’armée fait depuis quelques temps face aux menaces terroristes récurrentes. Lors d’un point sur la situation sécuritaire du pays notamment l’attaque qui s’est déroulée dans la localité de Kaobgou, l’état-major général des Forces armées béninoises (Fab) a affirmé que l’armée a mis en déroute cette infiltration terroriste. 

En effet, dans sa déclaration, l’armée a confirmé avoir eu des échanges de tirs dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 novembre 2022 avec des éléments terroristes. D’après le communiqué des Fab, « une dizaine de terroristes ont lancé une offensive sur une position tenue par l’armée béninoise à Kaobagou à quelques encablures des frontières Nord Bénin », lit-on dans le communiqué avant de poursuivre que « Face à l’ennemi, les FDS ont résisté, avant de lancer une contre-attaque. La contre-offensive a été fructueuse et a permis de mettre l’ennemi en déroute », précise le communiqué de l’état-major général des forces armées béninoises.

Par ailleurs, dans le même communiqué, L’état Major Général des FDS du Bénin indique que « Dans sa fuite, l’ennemi a abandonné quatre corps, un important lot d’armes de guerre et des centaines de munitions d’armes individuelles et collectives », preuve de la puissance de feu dont a fait preuve l’armée béninoise face à l’ennemie.  Les forces armées benenoises invitent ainsi la population à vaquer tranquillement à leurs activités quotidiennes et à dénoncer des présences étrangères suspectes dans les localités.

Il convient de noter que si depuis une dizaine d’année c’est le Sahel occidentale qui était victime des attaques terroristes, depuis deux ans, la menace a atteint les pays côtiers du Golfe de Guinée. Généralisant ainsi la menace a toute l’Afrique occidentale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here