En Afrique, malgré les effets de la crise sanitaire mondiale combinés avec la crise économique mondiale avec une inflation inédite, les économies de certains pays restent pourtant assez dynamiques. Selon le Fonds monétaire international (FMI), les champions de la croissance en 2023 seront majoritairement en Afrique de l’Ouest avec quatre pays issus  de l’espace UEMOA.

En effet, ils sont sept pays du continent à avoir des perspectives économiques prometteuses en 2023 avec une croissance de l’ordre de 7% l’année prochaine. De ces pays du continent, on note la présence de cinq de l’espace ouest africain notamment de la zone Uenoa. Il s’agit du Sénégal, du Niger, de la Côte d’Ivoire, du Bénin et du Togo, tous de la zone Uenoa et la République démocratique du Congo (6,7%) et du Rwanda (6,4%). Ceci est le résultat des  Perspectives économiques régionales d’Afrique sub-saharienne du Fonds monétaire économique (FMI) publiées le 14 octobre. Le Togo qui a su prendre des mesures fortes pour rendre son économie résiliente  face à la crise de sanitaire et à l’inflation, occupe donc une place de choix dans ce classement des dragons de l’économie mondiale à forte croissance.

Des cinq pays de la zone Uenoa présents dans ce cercle très fermé, l’économie du Sénégal se place en tête avec une croissance estimée pour 2023 à 8,1%. Il est talonné le Niger avec un taux de 7,3 %. La forte croissance de l’économie du Sénégal et du Niger est portée par les hydrocarbures. Le géant de l’Afrique et de l’Afrique de l’ouest, le Nigeria et le Ghana sont quant à eux à la traîne.  Les taux de croissance les plus élevés ne se situent pas dans les pays les plus dotés en ressources naturelles et matières premières mais plus généralement dans les pays aux économies plus diversifiées

D’une manière générale, les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) verraient leur croissance passer à 6,4% en 2023 contre 3,9% pour les pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et 3,7% pour l’Afrique sub-saharienne (ASS). L’Uemoa est la zone la plus vigoureuse sur le plan économique avec une inflation aussi plus modérée, estimée à 3,1% en 2023 contre 13,9% pour la Cedeao et 11,9% pour l’ASS. Toutefois, plusieurs pays de la zone font face à une forte insécurité et à une crise alimentaire sans précédent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here