L’épidémie de coronavirus entraînerait une crise économique dont les répercussions risquent de durer. Les acteurs africains de la Société africaine d’investissement et de gestion d’entreprises en charge de la mise en place de la Maison du savoir et des opportunités (Mso), s’activent à finaliser leur plateforme de financement participatif.

Une véritable initiative de solidarité pour accompagner les projets de développement des Etats africains et bien d’autres porteurs de projets. D’après les responsables de Saige, le projet MSO Crowdfunding dont le siège est à Dubaï, va opérer stratégiquement pendant ses 3 premières années, comme intermédiaire en publiant les projets de porteurs à financer sur les plateformes partenaires européennes et américaines partenaires existantes pour bénéficier de leur audience et de leur crédibilité auprès des investisseurs. « Nous lancerons la plateforme en propre une fois que nous aurons automatisé l’identité numérique et la géolocalisation de nos clients en Afrique et confirmé notre crédibilité auprès des investisseurs, » rassurent-ils.

La plateforme Mso Crowfunding repose sur trois piliers à savoir :

Le premier est celui des porteurs de projets. Il s’agit de leur trouver des financements à taux très réduit ; se faire financer sans apporter les multiples garanties exigées par les banques locales ; avoir des partenaires européens et ouvrir de nouveaux marchés. En second rang, vient le rôle d’intermédiation de la plateforme qui est celui de sécuriser les fonds des investisseurs, garantir la viabilité du projet et son effectivité , assurer son suivi/exécution et s’assurer de la bonne gestion des fonds collectés et mis à la disposition des porteurs de projets. Le troisième et dernier pilier porte sur l’investisseur en diaspora. Cela consiste à sécuriser les investissements, les rentabiliser, réduire le risque, garantir son pay-back, et être rassuré que les investissements ne seront pas détournés de l’objectif visé.

Pour Kovi Adanbounou, le Président de Saige, les pays africains doivent se préparer pour l’après crise sanitaire. « L’Afrique doit se réveiller. Et Mso Crowfunding entend être la première plateforme financière africaine d’envergure internationale », a-t-il révélé tout confiant.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here